Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Exclusif : Jacques Chancel répond au Canard enchaîné sur Bertrand Méheut

Clément Solym - 18.11.2011

Edition - Société - Jacques Chancel - Bertrand Méheut - entretien


En vadrouille dans les allées de la Fête du livre de Toulon, ‘ActuaLitté' a eu l'occasion de croiser Jacques Chancel, grand monsieur de la télévision, qui publie chez Plon un Dictionnaire amoureux de la télévision, justement. L'occasion de revenir sur l'une des entrées de l'ouvrage, avec l'intéressé.

C'est que Le Canard enchaîné avait consulté le livre, et remarqué une entrée, celle de Bertrand Méheut, président de Canal + SA. Et trouvé que l'article concernant le sieur Méheut était quelque peu flatteur, voire élogieux, à l'excès.

 



On peut en effet y lire : « Le groupe constitué par Bertrand Méheut et porté à sa meilleure altitude par une organisation sans faille compte aujourd'hui plus de 30 chaînes et autorise un choix très remarquable de programmes. » De quoi faire piquer un fard, même léger. (voir notre actualitté)

Sur son stand, Jacques Chancle nous accueille avec prudence : « Je vous avertis, je suis conseiller du président Méheut. »

 

Mais, euh : c'est une tentative d'intimidation ?

 

Qu'à cela ne tienne, ‘ActuaLitté' posera tout de même sa question. Alors : cet article, flagornerie, article orienté ?

« Non, pas du tout. Moi, je remarque ce qui est bon. Lorsque c'est bon, je le dis, lorsque c'est mauvais, je le dis. Et je ne rentre pas dans la mode, je ne rentre pas dans la polémique stupide. »

Donc, aucun regret, sur ce qui a été dit du président Méheut ?

« Pour résumer, Canal + était dans la dèche la plus totale, Bertrand Méheut en a fait le plus grand groupe d'aujourd'hui. »

Et cette déclaration n'est en rien influencée par ses fonctions auprès du président ?

« Non. Ça vous suffit ? »

Ben, on a regardé les Guignols de l'info, hier soir... et il persiste quelques doutes...