medias

Exilé, Ma Jian est interdit de retour touristique en Chine

Clément Solym - 29.07.2011

Edition - Société - ecrivain - interdit - voyage


Aujourd'hui, Ma Jian possède la nationalité britannique. Il avait quitté la Chine en 1986, fuyant le climat lourd et politique du pays à l'époque - et surtout, dès qu'il a été en mesure de le faire. Durant un séjour à Hong Kong, il s'est laissé tenter par un petit vent de tourisme dans son ancien pays. Mais en vain.

La police des frontières lui a en effet interdit de traverser, samedi dernier, alors qu'il était déjà revenu au pays des centaines de fois depuis son départ. Mais pour le coup, les autorités n'avaient aucune justification à lui apporter, permettant de comprendre cette interdiction soudaine. Ni même la durée de cet ostracisme.

La répression s'intensifie

« Le fait que je me sois fait refuser l'entrée est un indicateur de la manière dont la répression du régime est devenue plus intense. Il est extrêmement important pour moi, personnellement et pour mes textes, que je sois en mesure de revenir librement en Chine, aussi, avoir été interdit d'entrer m'a causé une détresse et une inquiétude profondes », considère-t-il.

Et pour cause : depuis février, la répression qui frappe toute personne assimilable de près ou de loin à un dissident s'est largement accrue, et particulièrement depuis février. Un comportement renforcé par le vent de liberté qui a soufflé durant le printemps arabe. (voir notre actualitté)

Pas vraiment le bienvenu non plus

Évidemment, Ma sait que sa présence sur le territoire chinois n'allait pas sans impliquer quelques complications. Mais à 58 ans, il a du mal à avaler la pilule. Témoin de l'évolution du pays au cours des trois dernières décennies, il estime par ailleurs que l'absence de réaction internationale est en partie responsable de cette attitude des autorités chinoises.

Et citant Li Xiaobo, le prix Nobel de littérature, il souligne que le gros de la répression a débuté avec les Jeux olympiques. « Le gouvernement a découvert qu'il pouvait réprimer, toutes les formes de dissidence et encore, obtenir l'approbation de la communauté internationale. »

Dans ces conditions, difficile de remettre en question la politique intérieure, certes, et plus encore de cesser de s'en prendre à tout citoyen qui aurait le malheur de penser de travers. Il existe selon lui quelque chose de plus important dans l'attitude répressive que des luttes de pouvoir internes. C'est quelque chose de relatif au parti communiste lui-même et à ce régime totalitaire, « incapable de s'adapter à la modernité et de répondre aux aspirations naturelles de la liberté d'expression ».

Les livres de Ma sont toujours interdits sur le continent et désormais, il pense que Biejing fera tout pour l'empêcher de venir voir sa famille dans la capitale, et que tout séjour avec sa femme et ses enfants va devenir un jeu d'embûches.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.