Exonération d'impôts expresse pour une biographie de premier ministre

Clément Solym - 06.01.2010

Edition - Economie - exoneration - impots - premier


Homme politique irlandais, et ancien dirigeant du Fianna Fail, ainsi que premier ministre - le Taoiseach - entre 1997 et 2008, Bertie Ahern vient de pousser un soupir de soulagement en apprenant qu'il n'aurait finalement pas d'impôts à payer sur la royale avance que Random House lui a faite. Alors même que les ventes de son livre se seront révélées assez mauvaises.

Les Commissaires aux finances lui ont en effet accordé le statut réservé aux artistes, concernant la publication de son autobiographie, dont l'à-valoir aura pesé 100.000 €. S'il n'avait pas bénéficié de cet arrangement, ce sont 51.000 € qu'il aurait dû verser au trésor, en guise d'impôt sur le revenu.

Selon des sources internes, la maison aurait carrément perdu de l'argent sur ce titre, vendu à 30.000 exemplaires, alors que la maison aurait dû en placer 40.000 pour faire de l'argent et simplement rembourser l'avance versée ainsi que quelques autres frais. Dans la semaine juste avant Noël, le livre n'aurait d'ailleurs été écoulé qu'à 1000 exemplaires alors qu'il s'agit traditionnellement de la période la plus juteuse en matière de ventes.

Pour bénéficier de cette exonération d'impôt créée par Charles Haughey voilà 40 ans, il aura fallu démontrer que le livre faisait preuve de créativité et d'originalité. En somme, le petit Bertie peut remercier son nègre qui lui a épargné un gros chèque à faire. À ce titre, il fait partie des 69 autres personnes ajoutées à la fameuse liste d'artistes exonérés, avec 33 autres auteurs, 18 peintres, 5 dramaturges et divers : 11.