Exploiter les données des bibliothèques pour analyser le marché du livre

Antoine Oury - 14.02.2020

Edition - Bibliothèques - BookNet Canada - LibraryData - Canada bibliotheques


Notamment fréquentées par des lecteurs — encore heureux — les bibliothèques et leurs fonds constituent aussi des indicateurs précieux pour les éditeurs et les libraires. Si bien que BookNet Canada, organisation sous la tutelle du gouvernement canadien, ouvre un service de collecte et d'analyse des données des bibliothèques publiques du pays, LibraryData. 

Library
(photo d'illustration, Travis Wise, CC BY 2.0)


Les bibliothèques publiques jouent un rôle crucial au sein de l'écosystème du livre : en proposant un accès gratuit à de nombreux livres aux usagers, certes, mais aussi en faisant découvrir des auteurs et des œuvres, ou encore en suscitant l'intérêt par l'intermédiaire d'événements divers.

BookNet Canada a compris cette réalité depuis quelque temps déjà : en mai 2019, l'organisme avait mené une enquête sur les usagers des bibliothèques, pour tenter de cerner leurs pratiques d'achats, ainsi que les raisons qui les poussaient à se procurer un livre en librairie plutôt que dans leur établissement favori. L'étude, très intéressante, rappelait par exemple que les bibliothèques étaient des lieux de découverte particulièrement importants, ou encore que les usagers les plus fidèles étaient aussi de grands acheteurs.

Les enquêtes sur les bibliothèques, leur fréquentation et les usages vont se multiplier dans les prochains mois : BookNet Canada inaugure en effet LibraryData, un service entièrement consacré au traitement des données issues de l'activité des bibliothèques publiques du Canada.

Testé ces derniers mois auprès d'un panel de bibliothèques, LibraryData prend en compte les prêts, les réservations, les renouvellements, ainsi que les durées d'emprunt des livres proposés par les établissements. Ces informations seront mises en perspective avec les données de ventes de livres dans le pays, pour en dégager des tendances et contre-tendances.
 
« En renforçant nos données, nous pouvons prendre en compte les habitudes de lecture de tous les usagers des bibliothèques canadiennes et nous assurer que notre travail est compris et utile aux associations, éditeurs, autorités gouvernementales et à tous les acteurs de l'industrie du livre », indique Jefferson Gilbert, directeur du Conseil des Bibliothèques Urbaines du Canada.

Les données seront utiles aux bibliothèques publiques avant tout, assure l'organisation, leur permettant de servir au mieux leurs usagers.


Commentaires
Y-a-t-il un site qui recense le palmarès des emprunts en bibliothèque un peu comme Datalib, le fait pour la librairie ?
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.