Expulsion d'une lycéenne congolaise, le ministère nie

Clément Solym - 28.10.2009

Edition - Société - lycéenne - congolaise - expulsion


Le PS avait accusé le ministère de l'Immigration d'avoir expulsé une lycéenne congolaise, Nanette Alani Bangofa.

Hier le ministère a répondu à cette accusation dans un communiqué qui affirmait : « Éric Besson, ministre de l'Immigration, de l'Intégration, de l'Identité nationale et du Développement solidaire, dément l'existence d'une quelconque mesure de reconduite forcée dans le pays d'origine prise contre cette personne ».

Le communiqué précise aussi que « Nanette Alani Bangofa a déposé le 1er octobre 2009 auprès des services de l'Office français de l'immigration et de l'intégration (OFII) [...] une demande d'aide au retour à titre humanitaire ».

Le ministère déclare que la jeune fille a reçu une aide de 300 euros et un billet d'avion pour le Congo ; elle s'est rendue seule à l'aéroport, ajoute  l'AFP. De plus, il indique qu'elle peut à tout moment demander un visa pour revenir en France, à la seule condition de rembourser l'aide humanitaire qui lui a été accordée. Enfin, dans son communiqué le ministère fustige « le mensonge » et « l'amateurisme » du PS.