Fabrique européenne des traducteurs : regards croisés France-Italie

Cécile Mazin - 16.05.2014

Edition - Société - traducteurs - Italie - France


Depuis 2010, le Collège International des Traducteurs Littéraires d'Arles (CITL) a réalisé des ateliers bilingues de traduction français // russe, français // chinois, français // arabe, français // espagnol, français // portugais, français // turc, français // serbo-croate, français // néerlandais, français // japonais.

 

 

 

 

 

En partenariat avec le Collège des Traducteurs de Looren (Suisse) et celui de Rome, un nouvel atelier de traduction, français // italien, aura lieu du 1er avril au 2 juin dans le cadre du programme européen de la Fabrique européenne des traducteurs. Cet atelier se déroulera durant 9 semaines, au Collège de traducteurs de Looren (Wernetschausen, Suisse) et au Collège International des Traducteurs Littéraires (Arles, France). Il sera ensuite présenté à Rome, puis à Paris le lundi 2 juin à 20h à la Maison de la Poésie, sous la forme d'une lecture publique : Encres fraiches//Inchiostro Fresco.

 

 

Les jeunes traducteurs seront accompagnés dans leurs projets par des traducteurs émérites : Maria Baiocchi, Maurizia Balmelli, Lise Chapuis, Yamina Melaouah, Vincent Raynaud, Dominique Vittoz.

 

 

Les textes qu'ils ont choisis sont :
Madre piccola, de Cristina Al Farah (éd. Frassinelli) traduit par Brune SEBAN,
Il Lago dei sogni, de Salvatore Niffoi (éd. Adelphi) traduit par Florence COURRIOL,
L'Imperio, de Federico de Roberto (éd. BUR Rizzoli) traduit par Claire PÉLISSIER,
L'Entracte, d'Hélène Lenoir (éd. Minuit) traduit par Francesca BONONI,
Carthage, encore ; Les Serviteurs ; Hollywood, pièces de Jean-Luc Lagarce (éd. Les Solitaires intempestifs) traduites par Daniela DE LORENZO,
Max, de Sarah Cohen-Scali (Gallimard) traduit par Giulia PALMIERI.

 

 

En 4 ans, 78 jeunes ont bénéficié du programme de la Fabrique des Traducteurs qui leur permet de mieux connaître le paysage de la traduction et de l'édition dans les deux pays. Plus de 60 % d'entre eux ont publié au moins une traduction à l'issue de leur atelier. Au final, 45 professionnels du livre sont également intervenus dans la Fabrique, 76 traducteurs expérimentés ont encadré les travaux, et... 600 personnes ont assisté aux «Encres fraîches » !

 

Rendez-vous le 2 juin à la Maison de la Poésie pour une ultime rencontre du programme européen, avant un nouveau départ pour la Chine !