medias

Face au Brexit, l'auteur britannique Lee Child veut la nationalité irlandaise

Camille Cado - 09.12.2019

Edition - International - Lee Child nationalité - Lee Child contre brexit - auteurs brexit


A l'approche du Brexit, l'auteur britannique Lee Child, de son vrai nom Jim Grant, a récemment annoncé qu'il avait demandé la nationalité irlandaise. Le but ? Continuer de voyager librement dans l'Union européenne. 
 
Lee Child - Mark Coggins, CC BY SA 2.0

A l'occasion de son Friendship Tour, une tournée en Europe en compagnie de Ken Follett, Kate Mosse et Jojo Moyes dans le but d'exprimer leur inquiétude quant au risque du Brexit, l'auteur britannique de 65 ans a annoncé avoir demandé la nationalité irlandaise. 

Né à Coventry, en Angleterre, Lee Child est tout de même en droit de demander un passeport irlandais puisque son père est né à Belfast, en Irlande du Nord.  « Je n'ai pas encore le passeport, mais je l'aurai très bientôt. J'ai l'impression de tricher parce que j'utilise des moyens détournés » a-t-il confié à The Irish Times

« Je ne suis pas un grand fan du Royaume-Uni, même si j'y suis né. C'est un pays stupide et frustrant, c'est pourquoi j'ai déménagé aux États-Unis. »

Dans le cadre de sa tournée, le créateur de Jack Reacher a vivement critiqué le Premier ministre britannique, Boris Johnson, le décrivant comme le produit d'un système élitiste et sexiste. « S'il avait fréquenté mon école, il ne serait pas Premier ministre aujourd'hui. Il serait en fauteuil roulant » a-t-il déclaré. 
 
Et quand le quotidien irlandais lui demande ce qu'il se passerait si le chef du gouvernement restait enfermé durant un week-end avec son célèbre personnage Jack Reacher dans une ferme reculée de tout, l'auteur a répondu : « Seul l'un d'eux en sortirait vivant. Et ce ne serait pas Boris. »

Pour rappel, le Friendship Tour vise à réaffirmer « les liens émotionnels, culturels et spirituels qu'ils entretiennent avec le reste de l'Europe, une manière de se sentir moins impuissants face aux hommes politiques et leurs décisions désastreuses » explique à son tour Jojo Moyes.
 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.