Face aux banquiers, la librairie jeunesse d'Arras appelle à l'aide sur Ulule

Antoine Oury - 07.03.2018

Edition - Librairies - au pied de la lettre arras - librairie au pied de la lettre arras - librairie arras Ulule


La librairie spécialisée dans la littérature jeunesse Au Pied de la Lettre, à Arras, a ouvert un projet de financement participatif sur la plateforme Ulule. Alors que la boutique fêtera bientôt ses 10 ans, l’incompréhension de l’établissement bancaire avec lequel elle travaille l’oblige à réunir 30.000 € dans les plus brefs délais. Et ce, alors même que le bilan sur les 6 derniers mois est positif, souligne une des responsables de la librairie.


La librairie Au Pied de la Lettre, à Arras (via Facebook)
 


Ouverte en 2007, la librairie Au Pied de la Lettre, à Arras, s’est d’abord contentée de 30 mètres carrés avant de s’agrandir, en 2012, pour atteindre 110 mètres carrés. Devenue une librairie de choix à Arras, l’enseigne a obtenu le Label LIR (Librairie Indépendante de Référence) et a rejoint l’association Libr'aire et les Librairies Sorcières. Aux côtés de la librairie Cap Nord, spécialisée dans la bande dessinée, et La Grand Librairie, généraliste, elle forme le réseau des libraires indépendants de la ville.

 

Cet équilibre est aujourd’hui menacé par « un décalage de trésorerie », explique l’équipe de la librairie sur la page de leur projet Ulule. Ce décalage s’explique par des dépenses liées à plusieurs marchés publics de bibliothèques, et des paiements en attente. « Jusqu’à présent, notre banquière attitrée nous suivait, et elle connaissait le fonctionnement d’une librairie, avec les retours, l’absence de soldes, le travail avec les collectivités », explique Marie-Clémentine, qui travaille à la librairie.

 

« Mais, il y a quelques semaines, nous avons appris qu’après une décision hiérarchique, la banque avait décidé de ne plus nous suivre, et de ne pas renouveler notre découvert. Aujourd’hui, ce sont 30.000 € qui nous manquent. » Les trois libraires ont d’ores et déjà commencé les démarches pour solliciter l’aide à la trésorerie de l’IFCIC, « mais la constitution de ces dossiers est très longue et compliquée. Nous sollicitions aussi la Direction régionale des affaires culturelles, mais il faut faire vivre la librairie, et la collecte Ulule est une solution d’urgence. »

 

Après une réunion récente avec les banquiers, l’incertitude persiste : « On ne sait pas à quelle sauce on va nous manger, mais nous nous battrons bec et ongles pour ne pas être réduits à la fermeture. Pour l’instant, les fournisseurs nous font confiance, ils savent comment ça fonctionne et que les banquiers ne sont pas toujours compréhensifs vis-à-vis de la situation particulière de la librairie », explique Marie-Clémentine.

 

Les aides à la création ou à l’amélioration de librairies

 

Le comportement de la banque est d’autant plus frustrant qu’un bilan sur 6 mois, réalisé en urgence en février, fait apparaître des chiffres plutôt encourageants, avec un chiffre d’affaires en hausse de 26 % et 14.000 € de bénéfices sur 6 mois. Cela dit, le bilan 2016-2017, expliquent les libraires, fera sans doute état d’une baisse de chiffre d’affaires, liée à la baisse des dotations des collectivités, et donc des marchés publics, estimée à 90.000 €.

 

« La baisse de fréquentation du centre-ville a aussi été ressentie, surtout en période de fêtes », assure la libraire, qui précise toutefois que l’enseigne a reçu le soutien de la mairie d’Arras. Nadine Giraudon, adjointe du maire d’Arras en charge du Commerce, recherche actuellement des solutions pour soutenir l’enseigne, ajoute Marie-Clémentine.
 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.