Face aux dernières agressions des agents de l'État, Sarkozy veut réagir au plus tôt

Clément Solym - 21.05.2009

Edition - Société - agressions - agents - Etat


Après les derniers actes de violence à l’encontre d’agents de l’Etat, le président de la République a appelé ses ministres à la réflexion afin qu’ils émettent des propositions pour faire face à cette montée de la violence.

Une patrouille de police a été prise pour cible au fusil d’assaut en région parisienne tandis qu’une jeune enseignante a été poignardée durant l’exercice de son métier dans la banlieue de Toulouse. C’est l’occasion pour Nicolas Sarkozy de réaffirmer ses trois objectifs : « la lutte contre les bandes et les violences urbaines, la lutte contre les violences à l'école, la répression des trafics criminels, en particulier le trafic de drogue ».

Le Premier ministre, François Fillon, ainsi que la ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie, celle de la Justice Rachida Dati, et celui de l'Education Xavier Darcos tout comme celui du Budget Eric Woerth ont tenu réunion afin de s’accorder pour améliorer la sécurité dans le pays.

Une nouvelle réunion est organisée ce jeudi à l’Elysée avec les différents acteurs de la sécurité tout en y adjoignant ceux de l’Education nationale. Dans la droite ligne de la politique-événement, Nicolas Sarkozy s’empare des dossiers qui font l’actualité avec une rapidité quelque peu excessive. Le proverbe latin Festina lente serait à méditer…