Facebook n'a toujours pas tué la lecture de livres, mais n'aide pas non plus

Nicolas Gary - 17.09.2016

Edition - International - Facebook livres papier - ebooks lecture Amérique - divertir tablette


Même avec l’hyperconnexion, les livres restent un divertissement qui passionne l’Amérique. 75 % des Américains ont lu un livre au cours de l’année passée, le même qu’en 2012. L’industrie est sauvée?

 

Reading

ThomasLife, CC BY ND 2.0

 

 

L’Amérique continue de lire, et c’est heureux. Livres papiers, numériques ou audiobook, la lecture ne lasse pas : 73 % des Américains ont lu l’un de ces formats, contre 74 % en 2012 toutefois. Lee Rainie, directeur internet, science et technologie de Pew Research, qui a mené l’étude, souligne : « Si l’on regarde la dernière décennie, voilà 5 ou 6 ans, quand l’ebook est apparu certains pensaient que les jours du livre imprimé étaient comptés, et cela n’est ne se constate toujours pas. »

 

Au cours de l’année passée, 28 % des répondants ont lu un ebook, chiffre stable, avec des méthodes de lecture assez distinctes. Avec une tendance cependant : 13 % passent par leur smartphone, en hausse de 5 %. Les tablettes représentent 15 % des appareils de lecture.

 

Par ailleurs, 6 % affirment ne plus lire que sur support numérique, contre 38 % qui ne lisent que de l’imprimé. 28 % assurent combiner les deux solutions : « Les gens veulent que leurs livres soient disponibles à tout endroit. Ils vont lire un ebook dans un bus bondé, se détendre avec un ouvrage imprimé quand ils en ont envie, et aller se coucher avec leur tablette. »

 

14 % des répondants assurent avoir cédé à l’appel du numérique au cours des 12 derniers mois et 14 % ont expérimenté le livre audio. En tout, 34 % des Américains on touché à l’un et l’autre.

 

Ce que l’on retrouve immanquablement, c’est la dimension socio-économique de la lecture numérique. Les personnes diplômées sont évidemment plus enclines à lire que les autres, mais les personnes âgées restent les plus sensibles à la lecture numérique. 6 % des 18/29 ans lisent uniquement en numérique, contre 7 % des 30/49 ans.

 

Ami lecteur, si tu aimes les chats, en réalité tu es seul et dépressif 

 

 

Et, évidence toujours manifeste : les femmes continuent de lire plus que les hommes, et ce, quel que soit le format pris en compte dans les analyses. 

 

Quelques données supplémentaires sur la relation à la lecture et l’information indiquent par ailleurs que 82 % des Américains suivent l’actualité, 72 % le font tous les jours. 80 % lisent pour le plaisir, et 35 % le font tous les jours. De là maintenant à savoir si les réseaux sociaux font plus ou moins lire, c'est encore une autre histoire.

 

 

 

voir l’étude de Pew Research