Facebook réfute l'idée de devenir éditeur d'ebooks - alors quoi ?

Clément Solym - 25.08.2011

Edition - Société - facebook - acheter - editeur


Doit-on s'attendre à ce qu'un nouvel acteur du monde numérique prenne pied dans la publication d'oeuvres ? En tout cas, avec le rachat de Push Pop Press, les questions affluent. Et pour cause !

Facebook, le réseau social mondial, a dans un premier temps nié toute velléité éditoriale, mais les observateurs restent circonspects sur le sujet.

Sur la question PC World s'interroge. Depuis mardi que l'achat a été réalisé, sans que le montant ne soit dévoilé, on sait surtout ce que l'éditeur racheté a bien voulu en dire : « Bien que Facebook n'ait pas l'intention de commencer à publier des livres numériques, les idées et la technologie de Push Pop Press seront intégrées à Facebook. » Alors quid de l'entrée dans la cour des éditeurs numériques par le réseau social.


Une décision confirmée manifestement par l'intéressé, qui, dans une déclaration officielle, confirme ne pas souhaiter s'engager dans cette voie. La volonté serait seulement de profiter des technologies de l'éditeur pour améliorer son réseau.

Trop d'argent, fallait le dépenser...

Or, si les ambitions éditoriales ne sont pas immédiates, ce rachat n'est évidemment pas anecdotique. C'est que Push Pop Press est spécialisé dans la réalisation de livres numériques interactifs pour iPad. Alors, comment ne pas envisager que soudain, un nouvel acteur se dresse devant Apple, Amazon et Google, dans la commercialisation d'ebooks ?

Avec des centaines de millions d'utilisateurs, filtrés, fichés et identifiés à loisir, Facebook dispose d'une base de données et un fichier de clients potentiels, dont les goûts sont connus - comment pourrait-il en être autrement ?

Que Facebook ait simplement racheté l'éditeur pour profiter d'une équipe de développeurs et de graphistes compétents semble à écarter : ce type de professionnels ne manque pas, et l'on débauche souvent pour obtenir les compétences. Peut-être est-ce alors la stratégie iPad de Facebook qu'il faut lorgner.

Mais dans ce cas, quelques semaines seront nécessaires pour en voir l'aboutissement.