Faire entendre les voix des femmes afghanes depuis Kaboul

Fasseur Barbara - 28.05.2018

Edition - International - Free Women Writers - Association Afghanistan Ecriture - Femme Ecriture Afghane


Free Women Writers est une association afghane qui tend à libérer la voix des femmes par l’écriture. Créé en 2013 pour contrecarrer la diffusion de messages haineux et misogynes, le collectif s'exprime aujourd'hui par le biais d'un blog très actif. Il est nourri par des femmes afghanes pour des femmes afghanes.


Woman in Kabul
(photo d'illustration, J McDowell, CC, BY NC ND 2.0)
 
 

Tout a commencé en 2013, quand Noorjahan Akbar et Batul Moradi créent Free Women Writers pour rassembler écrivaines, activistes et étudiantes. Noorjahan met alors à profit toutes ses économies personnelles dans le but de publier un premier ouvrage. Les Filles de Rabia est une anthologie écrite par des femmes s’inspirant de Rabia Balkhi, poétesse afghane et figure du féminisme.

 

Rabia fut assassinée par son frère pour être tombée amoureuse d’un esclave et avoir cédé à la tentation de l’écriture. Le livre imprimé à 1500 exemplaires s'écoule en un mois à peine. Des volontaires passent sur le marché de Kaboul pour apporter le livre dans leurs provinces respectives afin de le diffuser dans les écoles et les communautés plus reculées.

Ce soir, on regardera les étoiles. Afghanistan, Italie : 
voyage d'Ali Ehsani


Une belle revanche face à la tradition littéraire du marché de Kaboul qui voit de nombreux enfants vendre de petits ouvrages pour moins d’un dollar véhiculant des messages haineux et misogynes. Le prix de ces ouvrages en fait parfois le seul choix de lecture accessible pour certains afghans.
 

Une persistance chargée d'espoir


Malgré la rupture de stock de l’ouvrage physique, ce dernier est toujours disponible gratuitement en version numérique sur le site internet de l’association. Le texte est également traduit en anglais et en persan grâce à de nombreux volontaires afin d’atteindre un public plus large. Cette mise en ligne a par ailleurs encouragé de nombreuses autres femmes à écrire et livrer leur histoire, témoignant de leurs situations.

Peu à peu, le site de l'association est devenu un lieu sûr pour que les femmes puissent échanger et apprendre les unes des autres. Mais certaines voix masculines sont également présentes sur le blog, comme soutien. Le site et le mouvement restent néanmoins portés par les femmes qui y publient poèmes, mémoires, articles et tranche de vie par plus de 140 auteures.

Le collectif est à l’origine d’un second ouvrage publié en septembre 2017 et intitulé You are not alone. Ce petit guide s'adresse aux femmes victimes de violence par de nombreux conseils pratiques et juridiques ainsi que des témoignages. Les recettes permettent de financer des bourses études supérieures de jeunes filles en Afghanistan.


L’édition afghane, en plein essor,
fait face au piratage


De par son engagement et son désir de faire changer les choses, Noorjahan Akabar figure dorénavant dans le classement des 100 femmes les plus puissantes du monde du magazine Forbes, à 27 ans seulement. Les femmes de Free Women Writers n'ont pas peur de faire face à la critique pour faire entendre leurs voix.

Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.