Faire le ménage empêche-t-il de faire l’amour ?

La rédaction - 06.06.2017

Edition - Société - ménage amour sexe - couple nettoyer maison - rapports sexuels ménage


Quelles sont les étonnantes relations que l’on peut tisser entre le temps consacré au ménage et la fréquence des rapports sexuels ? Voici l’une des 60 questions posées par le livre des éditions Mardaga, Pense-t-on vraiment au sexe toutes les 7 secondes ? ActuaLitté vous en propose quelques extraits.

 

Woman's Work is Never Done - Damn Dust!
Anne Worner, CC BY SA 2.0

 

 

Apparemment, les couples au sein desquels les 2 travaillent ne feraient pas moins l’amour que les autres, au contraire : une femme qui se développe professionnellement serait plus épanouie, et donc moins sujette à des baisses de moral, et, du coup, de libido. Mais qu’en est-il des tâches ménagères ?

Car, soyons honnêtes, entre préparer le repas, faire la lessive, repasser les draps et vider le lave-vaisselle, l’entretien de la maison et la gestion de la vie de famille sont un boulot à part entière. Alors, que devient la vie sexuelle de ces couples modernes surchargés ? Est-elle rangée au placard avec la serpillière ? 

 

Méthode

 

La question taraudait 2 chercheurs américains. Ils ont donc décidé de décortiquer les données de 6 877 couples mariés récoltées durant une enquête nationale de grande envergure qui s’intéressait à la famille, au couple et à la vie des ménages. Y ont été collectées des informations concernant le quotidien des couples, leur vie professionnelle et leur vie conjugale.

Chacun des partenaires répondait à l’enquête, ce qui permettait de croiser les réponses et d’avoir le point de vue des 2 membres du couple. En analysant statistiquement ces données, les chercheurs visaient à établir le lien entre les heures passées à faire le ménage et la fréquence des rapports sexuels du couple. 

 

Résultat 

 

Premier constat : les femmes consacrent quasiment 2 fois plus de temps aux tâches ménagères que les hommes. Cela dit, les couples qui passent plus de temps à s’occuper des tâches ménagères et de la gestion familiale s’enverraient plus en l’air que les autres. Petit exemple : un couple qui passe plus de 100 heures par semaine à s’occuper du ménage fait 5 galipettes de plus par mois qu’un couple qui ne consacre que 18 heures à entretenir la maison.

Trouver le temps ne serait donc pas un problème, d’autant plus que cette tendance se remarque, quel que soit le temps que le couple passe au boulot. Pour expliquer ce résultat surprenant, les chercheurs rappellent un phénomène qui s’observe en psychologie : la performance multisphère. Apparemment, être performant dans un domaine de sa vie donnerait envie de performer dans les autres. En d’autres termes, plus on est efficace au boulot, plus on a envie d’être efficace à la maison, et plus on désire garder une vie sexuelle active. 

 

Conclusion

 

Non, passer du temps à nettoyer la maison ou à repasser des chemises ne ralentirait en rien la cadence sexuelle d’un couple. Si l’on en croit cette étude scientifique, cela pousserait même à la galipette : les couples qui consacrent plus de temps aux tâches ménagères s’enverraient plus en l’air. Un argument des plus prometteurs pour motiver les récalcitrants à passer l’aspirateur ou à sortir les poubelles... 

 

Source : Gager, C. T., & Yabiku, S. T. (2010). Who has the time ? The relationship between household labor time and sexual frequency. Journal of Family Issues, 31(2), 136-163. 


Retrouver le dossier Le sexe dans tous ses états.

Ce texte est extrait du livre Pense-t-on vraiment au sexe toutes les 7 secondes ? par Alexandra Hubin et Charlotte Creplet - 978280470396 -Editions Mardaga - 14,90 €

Pour approfondir

Editeur : Mardaga Pierre
Genre :
Total pages : 144
Traducteur :
ISBN : 9782804703967

Pense-t-on vraiment au sexe toutes les 7 secondes ?

de Charlotte Creplet

Le sexe est-il vraiment un sport en chambre ? Une femme peut-elle jouir sans sexe ? Un homme pense- t-il vraiment au sexe toutes les 7 secondes ? Un plus petit zizi ferait-il un meilleur mari ? Avons-nous tous les mêmes fantasmes ? Les femmes seraient-elles plus délurées qu'elles le disent ? A des questions sérieusement drôles, des réponses drôlement sérieuses !

J'achète ce livre grand format à 14.90 €

J'achète ce livre numérique à 14.90..760.75389482.................09........1...