Faisons connaissance avec la littérature mexicaine

Clément Solym - 09.03.2009

Edition - Société - littérature - mexicaine - salon


Alors que le Salon du livre 2009 ouvre très prochainement ses portes, il est peut-être utile de faire une petite présentation de la littérature mexicaine, en attendant de regarder le reportage que lui consacrera bientôt Arte.

Par l’écriture, nombreux sont les Mexicains à dénoncer une société construite sur une extrême violence, en relation directe avec la culture de la toute proche Amérique du Nord. Si l’on revient aux origines, on retrouve déjà trace de cette écriture dans les textes de l'Espagnol Bartolomé de Las Casas (1474-1566) qui s’en prenait aux conquérants, dénonçant les massacres perpétrés sur les Indiens.

La littérature mexicaine moderne existe véritablement à partir de l’indépendance acquise en 1821. La Révolution, qui interviendra entre 1910 et 1920, eut également de grandes répercutions sur l’écriture. Mais les noms que l’on retient datent de bien plus tard. Ce sont bien sûr le romancier Carlos Fuentes et le poète et Prix Nobel Octavio Paz qui obtiennent une reconnaissance internationale pour leurs écrits.

Ces deux montres sacrés de la littérature mexicaine ont attiré par en suivant une cohorte de jeunes écrivains qui ont écrit dans la suite de cette nouvelle ouverture au monde. Dénonçant toujours les abus du pouvoir, la corruption, les écrivains mexicains actuels s’inscrivent en réalité toujours dans une même veine, celle de la contestation, de la révolte face à toutes les formes d’oppression dont peuvent souffrir les Mexicains.