Farid Benyettou : le témoignage d’un déradicalisé

Victor De Sepausy - 06.01.2017

Edition - Société - Benyettou - témoignage - livre


Aujourd’hui âgé de 35 ans, Farid Benyettou a été au cœur de la filière dite des Buttes-Chaumont à Paris pour le recrutement de djihadistes. A la suite du démantèlement en 2005 de cette filière, l’homme a été condamné à six ans de prison. Il a pu sortir en 2009. Dans un ouvrage intitulé Mon djihad, itinéraire d'un repenti (éditions Autrement, 224 pages, 16,90 €), Farid Benyettou livre un témoignage de sa déradicalisation.

 

 

Constitué sous forme d’entretiens accordés à l’anthropologue Dounia Bouzar qui lutte depuis longtemps contre les processus de fanatisation, ce livre a été pensé par ses auteurs comme un témoignage devant permettre à d’autres d’éviter de tomber dans les mêmes travers.

 

Parmi les personnes ayant suivi les enseignements de Farid Benyettou, on retrouve en 2003 et 2004 les frères Chérif et Saïd Kouachi, tous les deux impliqués dans les attentats de janvier 2015.

 

« Ce livre, assure Farid Benyettou, entend décrire le processus qui fait qu'on en arrive, en pensant défendre une certaine utopie, jusqu'à une véritable déshumanisation. » C’est aussi le récit d’une déradicalisation toujours complexe à construire.