Faut-il un doctorat ES sexe pour la littérature érotique

Clément Solym - 19.07.2008

Edition - Société - littérature - érotique - sexualité


« Pour le néophyte, les récits érotiques se suivent et se ressemblent. »

Ainsi, commence le texte de Maixent Puglisi. Prémices d'une réflexion sur la sexualité et la littérature, de leur connivence autant que de leur concrétisation dans le domaine de la publication. « Écrire le sexe, c'est, comme dans tout travail d'écriture, raconter une histoire. »

Un papier rose, sur fond blanc, un sujet noir de tabous et peuplé de vices ?  « De nos jours, la littérature érotique est tolérée mais reste l’apanage de certains connaisseurs et a tout de même du mal à se frayer un chemin dans la littérature grand public. »

Une réflexion qu'il sera bon de poser avant de se piquer de connaître la littérature de genre. Fantasmes XXXLettres, c'est à retrouver tout de suite.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.