Féminicides : la France veut s'engager dans la violence contre les femmes

Nicolas Gary - 02.09.2019

Edition - Société - féminicide campagne sensibilisation - France femmes menaces - dangers femmes violences


Ce 30 août, le gouvernement a initié une campagne de sensibilisation, faisant écho à la loi du 1er août 2018, contre les violences sexuelles et sexistes. Ce 3 septembre, toute la journée sera consacrée à cette action, et plus encore, à une communication autour du numéro d’écoute, le 3919.

NOT for sale: human trafficking
Esclave - Ira Gelb, CC BY 2.0


Le 3/9/19 — écho intéressant au numéro mis en place pour les victimes de violence — se tiendra un Grenelle des violences conjugales. Ce dernier vise à lutter contre « les féminicides, avec la participation des ministres, des acteurs de terrains, des associations et des familles de victimes », indique le gouvernement.

Présenté au début de l’été, ce rendez-vous se double actuellement d’une opération sur les réseaux sociaux, où l’on retrouve notamment l’autrice Tatiana de Rosnay, qui aux côtés de nombreuses autres personnalités, a prêté son image pour faire passer le message. 

Depuis le début de l’année 2019, on estime que 92 femmes sont mortes de violences conjugales. Le collectif féministe #NousToutes a signalé, ce samedi 31 août, que le 100e féminicide de l'année avait eu lieu et dénonce « l'inaction du gouvernement ».
 


La secrétaire d’État, Marlène Schiappa a annoncé la création du Fonds Catherine, contre les féminicides, doté d’un million d’euros, destiné aux associations locales de terrains. 

En écho, on pourra retrouver l’ouvrage collectif On tue une femme —Le féminicide : histoire et actualités, paru en avril dernier aux éditions Hermann. Un panorama qui prend en comptes des données à travers l’Europe, les États-Unis, l’Asie et l’Afrique. 

« Dans l’immense majorité des sociétés, passées comme présentes, les femmes font l’objet de maltraitances avérées, de traitements iniques, et sont élevées dans une culture de l’infériorité. Les violences exercées contre elles, du mariage forcé aux coups répétés, sont des violences de genre qui induisent une sorte de banalité, voire d’impunité, conduisant au crime de sang. Le féminicide est un crime de haine contre les femmes en raison de leur sexe, pour ce qu’elles sont ou ce qu’elles représentent. »


Commentaires
On cree des numéros de telephone mais lorsqu'une femme va a la Police on enregistré une main courante. ..puis voilà l,heure du jugement et on dit Madame ne soyez pas paranoïaque et on fait une garde alternée. Cela veut dire que nous sommes d,accord de laisser battre les enfants.je ne crois plus à la justice et ne sais plus que fire pour ma fille qui vit la violance coup, verbales de son ex....car lorsque vous vous séparer ce n'est pas fini.....il poursuit par l'intermédiaire des enfants, tout est bon pour faire subir la femme qui part de son domicile pour survivre à la violance....j'ai peur pour ma famille et ne sais pas où m'adresser pour les protéger
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.