Féminisme : Hillary Clinton rend hommage aux femmes leaders

Julien Helmlinger - 17.06.2014

Edition - International - Hillary Clinton - Féminisme - Femmes leaders


Ce lundi, Hillary Clinton a donné deux interviews, au fil desquelles la très probable candidate à la Maison Blanche, à l'occasion des élection présidentielles de 2016, a fait l'éloge des femmes leaders d'Allemagne comme d'Australie. Selon l'ex-première dame américaine, qui a bien veillé à ne pas dévoiler ses intentions, les Etats-Unis devraient bientôt emboîter le pas à ces contrées et placer à leur tour une dame au pouvoir. Elle a annoncé qu'elle ferait d'ailleurs « tout son possible pour que cela se produise, mais je ne sais pas encore si cela sera moi ».

 

 

 

CC by 2.0 par marcn

 

 

Tandis que Angela Merkel est la première femme chancelière en Allemagne, Julia Gillard a injecté sa part de féminité dans la fonction de Premier minitre en Australie avant de démissionner. Cette dernière, selon les anecdotes relatées dans le dernier livre de Clinton, aurait eu à faire face à un « sexisme scandaleux, qui ne devrait pas être toléré dans la vie politique à travers le monde ».

 

C'est pourquoi l'Américaine salue le célèbre discours anti-misogynie par lequel Gillard a répondu au chef de l'opposition Tony Abbott. Toutefois, après avoir été mise en minorité au sein de son propre parti, l'ex-Première ministre australienne a démissionné et c'est aujourd'hui Abbott qui occupe la place. Clinton n'a pas nommé le nom du politique, qui a eu droit à un accueil cérémonial, la semaine dernière, pour sa première rencontre officielle avec Barack Obama dans le Bureau ovale.

 

La question du sexisme, celui qu'elle aura elle-même dû affronter au cours de sa campagne présidentielle de 2008, est traité dans le livre de Hillary Clinton. Elle y explique notamment : « Quant au sexisme qui a fait surface au cours de la campagne, je sait qu'il découle de comportements culturels et psychologiques sur le rôle des femmes dans la société, mais cela ne le rend pas plus facile à gérer pour moi et mes partisans. »

 

« Quand vous êtes sous les projecteurs en tant que femme, vous savez que vous allez être jugée en permanence. C'est juste sans fin, » a ajouté Hillary Clinton. Le suspens quant à une éventuelle candidature à la Maison Blanche, durera encore jusqu'à la fin de la campagne promotionnelle de l'ouvrage, selon les derniers mots de l'auteure.