Fermer les écoles en cas de grippe A ? L'Europe conteste

Clément Solym - 14.08.2009

Edition - Société - fermer - école - grippe


La fermeture des écoles en cas de grippe A avéré est au programme des mesures que Luc Chatel envisage de prendre : hier, il expliquait même qu'à partir de trois cas dans une même semaine, l'établissement pourrait fermer ses portes pour éviter toute propagation.

Or, à la circulaire du ministre, l'Europe a répondu par quelques recommandations, mais surtout une communication assez claire concernant les écoles.

« Le comité de sécurité sanitaire de l’UE affirme que les États membres ne voient pas la nécessité, pour le moment, d’ordonner des fermetures massives d’écoles à titre préventif. Toutefois, les États membres préconisent actuellement la fermeture locale d’écoles en cas de diagnostic d’infections chez des élèves dans le but de retarder la transmission du virus.

L’utilité de cette approche dépend clairement de la rapidité d’action. Du reste, pour garantir leur efficacité, les fermetures d’écoles doivent être assorties d’autres mesures, prévenant notamment d’autres formes de rassemblement d’enfants.
»

De fait, toute fermeture paralyserait également les systèmes de garderie, précieux pour les parents qui se regrouperaient alors entre eux pour organiser des gardiennages sauvages, et sans contrôle sanitaire.

Cependant, et comme toujours, l'Europe ne fait que proposer, et les États font ensuite ce qu'ils veulent. « Les deux communications en question serviront de références pour la mise en œuvre de mesures communes de santé publique par les États membres et la Commission européenne, assurant ainsi une réponse coordonnée et efficace au niveau de l’UE en cette période de situation pandémique », précise-t-on.

Pour l'heure en tout cas, pas de restrictions dans les déplacements sur le territoire européen. Histoire de ne pas non plus céder complètement à la panique généralisée...