Fermeture de la Librairie Lagarde à Cahors

Laure Besnier - 27.04.2018

Edition - Librairies - Librairie Cahors fermeture - Librairie Economie - Cahors Lot


Un peu moins de 60 ans après sa création, la librairie Lagarde, à Cahors, doit fermer ses portes. Dominique Lagarde, qui a repris la librairie, il y a environ 27 ans, après le décès de son père, nous expose les raisons économiques de la fermeture : depuis l’ouverture de l'Espace Culture Leclerc dans la ville de 20 000 habitants, en passant par l’explosion d’internet jusqu’à la perte des marchés publics scolaires. En parallèle, la libraire organise une journée de brocante.  
 

Photo d'illustration, ville de Cahors



Créée en 1962, la librairie Lagarde se trouve au 36 boulevard Gambetta, à Cahors, dans le Lot. Dominique Lagarde, forcée d’abandonner cet « héritage familial » qu’elle souhaitant conserver « sans aucun but d’expansion », s’étant « attachée » à la librairie, observe depuis une dizaine d’années la chute progressive de son chiffre d’affaires. 

 

Au téléphone, elle nous fait part des diverses raisons qui l’ont amené à mettre la clé sous la porte : « les achats par internet, la perte des marchés publics scolaires, les achats hors librairie comme dans les grandes surfaces et les magasins spécialisés comme j'ai pu le voir dernièrement dans une papeterie qui proposait aussi des livres scolaires. » En effet, quand Dominique Lagarde arrive à la direction du commerce, il y a 27 ans, rien ne laissait prévoir une telle fin. 

 

3 salariés à temps plein et un à temps partiel étaient employés. Mais, avec l’arrivée de l'Espace culture Leclerc, « il y a une quinzaine d’années, la clientèle a chuté, ils sont partis et ne sont jamais revenus » confie-t-elle. Comme la libraire nous l’explique, la dernière année avant la fermeture, il n’y avait plus qu’une salariée en poste. 

Dominique Lagarde ajoute : « La librairie est petite, dans une petite ville, donc il y a beaucoup de livres que nous n’avons pas et, quand on nous en commande, les délais varient malheureusement entre 3 et 10 jours. » Avant de décrire le parcours laborieux de livraison : trois ruptures de charge dans différents lieux (les livres d’un premier véhicule sont transférés dans un second) entre la plateforme de distribution Prisme, en banlieue parisienne, jusqu’à Cahors. 

La libraire a également constaté une baisse du pouvoir d’achat dans la ville : « des clients attendent la sortie du livre en livre de poche ou préfèrent emprunter à la médiathèque. » De surcroît, elle nous explique que des pans entiers d'édition disparaissent, en prenant l'exemple des livres de bricolage : « avec l’arrivée des tutos sur internet, cela joue sur la mévente des livres »Enfin, selon elle, une autre des raisons qu’elle avance pour la fermeture de la librairie est : « les associations de parent d’élèves qui vont directement négocier avec les grossistes ou les éditeurs en ce qui concerne les livres scolaires. »
 

À Genève, éditeurs suisses et libraires
francophones se découvrent


« Toutes ces raisons mises bout à bout réduisent le champ d’action » conclut la libraire.

En même temps de faire les retours et les cartons, Dominique Lagarde propose une journée de brocante, samedi 28 avril, afin de proposer à la vente matériels, publicités, livres anciens retrouvés dans la cave et les vieux tiroirs. Sans pouvoir donner d’autres détails, elle prévoit d’autres journées réservées à la brocante, l’objectif étant que tous les objets partent. Pour la suite, Dominique Lagarde espère retrouver un métier dans le domaine du livre, dans une autre librairie ou encore dans une bibliothèque. 
 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.