medias

Fermeture des bibliothèques : comment assurer un service public culturel ?

Antoine Oury - 16.03.2020

Edition - Bibliothèques - bibliotheques fermetures - bibliotheques coronavirus - service public arret


Le décret du 14 mars dernier aura mis fin à une courte période d'incertitudes quant à l'ouverture des bibliothèques et médiathèques au public. L'ensemble des établissements sera fermé au public, sur tout le territoire français, avec des possibilités de travail en interne, toutefois. À ce titre, l'Association des Bibliothécaires de France (ABF) fournit quelques conseils à destination des professionnels des services publics culturels.

Médiathèque Françoise Sagan (Paris 10e)
(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


Après l'annonce de la fermeture des crèches, écoles, collèges, lycées et universités le jeudi 12 mars dernier, pour limiter la propagation de l'épidémie du coronavirus, de nombreux bibliothécaires s'interrogeaient : qu'allait-il arriver ce lundi 16 mars ? La crainte d'un afflux massif de visiteurs porteurs sans pour autant présenter de symptômes, notamment les enfants, avait fait naitre un léger vent de panique parmi les personnels.

Plusieurs villes, outre celles situées dans les foyers d'infection, avaient pris les devants, en ordonnant la fermeture des bibliothèques et d'autres équipements. Finalement, c'est la déclaration du Premier ministre Édouard Philippe, ce samedi 14 mars, qui aura mis fin aux interrogations : les bibliothèques se retrouvaient finalement concernées par les fermetures ordonnées par les autorités.

Pour autant, une certaine activité continuera, vraisemblablement à domicile lorsque cela sera possible. L'Association des Bibliothécaires de France a produit une série de recommandations pour « assurer un minimum de service public culturel et informationnel ». Bien entendu, ces dernières s'appliqueront selon « la situation et [l]es possibilités de chaque bibliothèque ».

Les services en ligne des différents établissements vont devenir cruciaux dans les prochaines semaines, indique l'association, avec une mise en avant des ressources numériques qui, selon l'ABF, devraient voir leurs accès étendus « hors de nos publics abonnés en collaboration avec les services idoines ».
 
Le lien avec les usagers, d'une manière générale, devra être maintenu par l'intermédiaire de la boîte mail, des réseaux sociaux de la bibliothèque, d'outil de chat ou autre messagerie instantanée « pour échanger avec eux, les rassurer », indique l'association, notamment quant aux amendes liées au retard. Évidemment, l'ABF suggère fortement aux établissements de suspendre les éventuelles pénalités de retard...

Pour les animations annulées, l'ABF propose « la visioconférence ou le live streaming » pour maintenir celles qui le peuvent. Par ailleurs, si les prêts semblent suspendus pour les prochaines semaines, l'Association des Bibliothécaires de France invite les professionnels à « faire le lien avec les organismes d’action sociale et les réseaux solidaires qui peuvent se faire le relais de service de portage à domicile ».

Et ce, même si des mesures de confinement plus strictes pourraient compromettre, également, de tels services à l'avenir...


Commentaires
que le pass culture national soit étendue à tous les départements, pour tous les jeunes 16 17 ans : musiques films,livres, mangas .....
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.