Fiction, essais, savoir-vivre : que lisent les Allemands ?

Clément Solym - 16.09.2011

Edition - Société - etude - allemagne - ventes


Les trois catégories qui font plus de la moitié des rentrées en Allemagne sont la fiction (37 %), les essais (11%), et les ouvrages de savoir-vivre (15 %). L'étude a été menée par Gfk International entre septembre 2010 et août 2011.


De la fiction
 

Dans la catégorie fiction, les romans dominent très largement avec presque 50 % des ventes, tandis que les belles-lettres portent 27 % de la catégorie. La science-fiction et la fantasy terminent le podium avec un petit 8 %. Les meilleures ventes de cette catégorie sont pour certaines mal connues des Français.
 

 


Le premier est La chute des Géants, de l'américain Ken Follett, suivi par le Danois Jussi Adler-Olsen avec la traduction de Fasandræberne, pas encore traduit en français. En dernière place se trouve l'allemande Charlotte Link avec Das andere Kind. Récemment, Jussi Adler-Olsen avait pris une position fracassante contre le livre numérique. 

 
De la politique

Du côté des essais, on trouve en premier lieu et de loin les essais politiques, qui ont fait un bond de 39 % pour occuper 38 % de l'ensemble du chiffre d'affaire du à la vente d'essais. En dessous, entre 5 et 15 %, on trouve les arts, les techniques et les sciences sociales.

 

Les titres les plus vendus sont, dans l'ordre, L'Allemagne va à sa perte de Thilo Sarrazin, Ach so! de Ranga Yogeshwar et Indignez-vous ! de Stéphane Hessel. 

Le premier est le brûlot de la rentrée 2010 en Allemagne. Thilo Sarrazin, politique socialiste, y explique que l'Allemagne est sur le déclin, entre autres à cause de l'immigration qui la dénaturerait (notre actualitté). Ach So ! est lui un livre de vulgarisation qui parle des petites surprises de la vie que l'on a en observant les pommes.

 
Et du savoir-vivre


Enfin, accèdent au podium tous les ouvrages consacrées à des questions courantes à l'instar de : « Comment s'habiller ? », « Comment cuisiner ? » ou encore « Comment maigrir ? ».

Les Allemands sont sans doute très soucieux de leur ligne, ou peut-être très bons cuisiniers, puisque les ouvrages consacrés à la nourriture et la boisson sont les premiers de leur catégorie, avec 24 %.

Suivent en rang serré la santé et les astuces du quotidien. Les trois titres les plus vendus sont écrits par des allemands et contiennent « vivre » (leben) dans leur titre. Une astuce à retenir si vous comptez faire fortune en écrivant un livre de savoir-vivre.

(Via le syndicat des professionnels allemands du livre)