Fifty Shades n'en finit pas de faire des émules

Xavier S. Thomann - 05.04.2013

Edition - Société - EL James - Lucy Dent - Infidélité


Les Anglais sont vraiment des obsédés. Alors qu'en France le livre d'EL James s'est bien vendu sans pour autant révolutionner la vie sexuelle de nos concitoyens, il en va autrement en Angleterre. Du moins pour ce qui concerne la littérature. Ainsi, un énième livre vient nous parler des relations torrides d'une femme avec un homme mystérieux. 

 

 

Fifty Shades Freed E L James but Tonight on the go fhu on #mayfair

 

 

Sauf que cette fois-ci c'est une relation virtuelle. Turned On de Lucy Dent est l'histoire d'une relation adultérine qui prend naissance sur Internet et qui pose donc la fameuse question : une relation virtuelle peut-elle être considérée comme relevant de l'adultère ? En tout cas, l'héroïne de ce livre est particulièrement excitée quand elle ouvre son ordinateur portable pour retrouver son amant virtuel, un certain « Paranoidandroid ». 

 

Le journal anglais The Independent y voit une question d'une grande importance, symptomatique de notre temps. La preuve selon eux : les livres en parlent. Exit donc l'adultère à l'ancienne, façon Emma Bovary, bienvenue en 2013, où les gens prennent leur pied grâce au sexe virtuel. 

 

Pour écrire son livre, l'auteur a parcouru différents forums de sites de rencontre, pour se faire une meilleure idée de cet univers. Elle a découvert sur les sites en question des internautes qui se demandent si l'échange de quelques mails coquins remet en cause leur fidélité vis-à-vis de leur conjoint. « C'est un sujet largement débattu sur les forums », explique Lucy Dent. 

 

Elle le sait d'autant mieux que le livre est autobiographique, même si Lucy Dent est un pseudonyme. Elle raconte donc comment elle a commencé à flirter sur des forums, puis par texto, avant de passer à l'acte dans la vraie vie. C'est une tentative pour l'auteur de démêler les causes de son addiction au sexe virtuel, ce qui l'a conduit in fine à prendre un amant.

 

Elle a également remarqué, et c'est un peu plus intéressant, que certaines personnes se rendent sur ces sites après avoir lu de la littérature érotique. On y trouve de nombreuses références à Fifty Shades of Grey et à ses personnages. De plus, les participants s'inspirent largement des courriers que les deux protagonistes s'envoient. 

 

En définitive, force est de constater, à la suite de Rousseau (et de sa préface à la Nouvelle Héloïse), que les romans sont des instruments de perversion, qui mettent à mal les bonnes moeurs, en particulier celles de jeunes filles. Décidément, les bestsellers d'EL James n'en finissent plus de faire des dégâts. 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.