Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Fifty Shades of Grey a libéré la sexualité des Français

Clément Solym - 06.01.2017

Edition - Société - 50 Nuances de Grey - vie sexuelle Français - sado maso domination soumission


Dans les salles obscures, Fifty Shades Darker, adaptation du deuxième roman de EL James, viendra bientôt titiller les spectateurs. La trilogie Mummy Porn continue de faire des émules, et un récent sondage indique que la saga a même eu des répercussions... sous la couette des Français. Alors, ça chauffe dans l’Hexagone ?

 

shades of grey

Martin Abbeglen, CC BY SA 2.0

 

 

Réalisée en octobre pour le compte d’une société fournissant des accessoires érotiques, Moulin Rose, l’étude évoque une véritable évolution des comportements. D’abord, la parole se libérerait : 59,2 % des Français apprécient les films érotiques pour changer d’air, et 43 % en regardent en couple.

 

L’arrivée de Fifty Shades Darker serait suivie, puisque 77,7 % de nos concitoyens ont déjà décidé d’aller le voir au cinéma – 53 % entre copines, et 43 % en couple, pas entre copains, visiblement.

 

Mais voilà : le cœur de 50 nuances, c’étaient bien ces jeux érotico-SM entre Christian et Anastasia, dans le premier opus. Une incidence libératrice pour les mœurs, puisque 64,7 % de la population croit dur comme fer que le phénomène 50 Nuances « a clairement changé la vision du sadomasochisme dans notre société ». Le SM est plus assumé, et moins tabou dans son ensemble, estiment 77 % des personnes interrogées.

 

Alors, l’édredon se met à vibrer ? Clairement : la mouvance 50 Nuances a exercé une véritable influence sur 32,7 % des Français, qui jouent à domination/soumission dans leurs calins améliorés. Et 27,4 % se servent également d’accessoires. Lesquels, se demande-t-on, frétillant ? Simple :

 

Les liens à 30,6 %

Les jouets type boules de geisha : 19,6 %

Les huiles de massage, bougies, etc. : 28,9 %

Fouets ou cravaches récoltent 11,6 % d’adhésion et les plumeaux, sortis des placards, 6,9 %.

 

Chose amusante, tout de même, si 50 Nuances a pu stimuler la vie sexuelle des Français, il faudra préciser que :

 

15,5 % réalisent plus de fantasmes

19,6 % sentent qu’ils mettent plus d’ardeur dans leurs ébats.

 

En revanche, côté préliminaires, 50 Nuances n’a entraîné qu’un enthousiasme modéré, voire flasque : seuls 4,8 % des Français évoquent ce point.

 

Hausse des malades atteints de MST : Fifty Shades responsable 

 

« Entre désir prononcé pour pimenter l’intimité, mœurs qui évoluent et pratiques coquines qui gagnent du terrain sous la couette des Français, le phénomène 50 Nuances fait bel et bien son nid dans les chaumières françaises », en conclut Moulin Rose. 

 

On attend encore le rapport des pompiers de France sur l’incidence de Fifty Shades : en 2013, la brigade des pompiers britanniques avait constaté une hausse des accidents domestiques – notamment ceux impliquant l’usage de menottes. « Ce dont je suis certain, c'est que les gens affichent cinquante nuances de rouge au moment où nos équipes arrivent à les libérer », assurait le chef de brigade.

 

Cest connu : on est tous un peu attachés à notre foyer...