Filippetti se réjouit de l'impact des brûlots politiques sur l'édition

Julien Helmlinger - 08.10.2014

Edition - Société - Valérie Trierweiler - Aurélie Filippetti - Merci pour ce moment


Invitée de Jean-Michel Aphatie, ce matin sur RTL, l'ancienne ministre de la Culture et de la Communication, qui a dernièrement démissionné du gouvernement, a assuré qu'elle ne réglerait pas ses comptes en publiant un livre polémique. Même si elle dénonce un certain renoncement dans la politique de François Hollande, sur les questions sociales et notamment par rapport au discours du Bourget en 2012, la députée de Moselle ne suivra pas la voie empruntée en cette rentrée littéraire par l'ex-Première dame Valérie Trierweiler.

 

 

 

 

Une question d'Apathie, quant aux brûlots à succès de la rentrée, n'aura pas manqué de faire rire l'ancienne ministre de la rue de Valois. Elle estime que ces best-sellers malgré la polémique suscitée par leurs publications auront contribué à la santé de l'édition du pays. C'est très bon pour l'édition française. Je me félicite que l'édition française se porte mieux », un diagnostic qui ne tient pas compte du fait que le succès de Merci pour ce moment aura fait de l'ombre aux autres nouveautés de la rentrée littéraire.

 

Ce 1er octobre a été publié Le Suicide français, nouvel essai d'Éric Zemmour, qui selon son éditeur Albin Michel se vend depuis à plus de 5000 exemplaires par jour, soit encore mieux au quotidien que le best-seller de l'ex-Première dame. Reste à voir si Aurélie Filippetti réagira de la même manière si la barre des 400.000 unités vendues devait être atteinte...

 

Ci-dessous la vidéo diffusée par RTL :