Filtrage de fichiers pour Mininova : les liens illégaux supprimés

Clément Solym - 27.11.2009

Edition - Justice - filtrage - fichiers - Mininova


Sale temps pour les utilisateurs des services de Mininova : ce site de référencement de liens Torrent basé aux Pays-Bas a été condamné voilà trois mois par un tribunal de district à supprimer les liens illégaux qu'il pouvait proposer. Et comme suite à cette décision de justice, l'un des plus grands moteurs de recherche du réseau BitTorrent, va faire le ménage. On ne trouvera désormais plus que des fichiers licites par son biais pour se conformer à l'ordonnance judiciaire.

En août dernier, Mininova perdait sa bataille juridique contre l'association anti-piratage, la BREIN et le site avoue qu'il n'a pas d'autre choix que de s'y plier. Pourtant, la grande difficulté est de parvenir à une solution fiable à 100 %, et Mininova avoue aujourd'hui être incapable de la trouver.

« Selon le verdict, nous devons empêcher tout ajout de fichier Torrent pour Mininova qui font références à certains titres. Nous avons testé certains systèmes de filtrage ces deux derniers mois, mais nous avons constaté que ce n'est ni techniquement ni pratiquement possible d'en implémenter un qui soit un filtrage à 100 % » efficace.

Bilan des courses, la seule alternative, c'est de limiter le contenu proposé par le site, mais un recours est actuellement envisagé.

Pour Tim Kuik, ce pas vers une épuration technique des liens que l'on peut trouver est une victoire contre le piratage. Étonnant : du côté de IsoHunt, autre site de recherche de fichiers Torrent, on y voit plutôt un coup porté à la liberté d'expression.

Une autre manière de limiter l'accès à des livres numériques, évidemment et de priver d'un accès à des ouvrages, pour mieux recentrer vers les plateformes de vente légales.