Fin de BookArmy, le réseau social de l'éditeur HarperCollins

Clément Solym - 10.12.2010

Edition - Société - réseau - social - communauté


En septembre 2008, l'éditeur HarperCollin ouvrait Book Army, réseau social tourné sur les livres, à vocation communautaire et devant réunir les lecteurs et internautes désireux de partager leurs conseils, lectures et démarches.

À l'époque, gros vent de confiance : « Ce n'est pas parce que c'est estampillé de la marque HarperCollins que cela marchera. C'est fait pour les bibliophiles », expliquait le chargé du numérique chez HC, Charlie Redmayne.

Ben dans tous les cas...


Car la chose aura tout de même tenu deux ans avant de s'effondrer, puisque l'éditeur a décidé de fermer les portes de son réseau à compter du 21 décembre 2010. L'ouverture officielle s'était faite en mars 2009, mais le service avait fini par trop ressembler à du n'importe quoi.

« La décision a été prise de fermer le site, alors que nous faisons face à une forte concurrence de sites similaires et une baisse de l'activité publicitaire dans un climat économique difficile », expliquait une lettre envoyée par l'équipe, le 9 décembre.

Autrement dit, que toutes les personnes inscrites prennent leurs cliques et leurs claques et sauvegardent ce qui peut l'être.

Manifestement, aucun licenciement n'aura lieu dans le personnel de HC, puisque les postes affectés seront redéfinis selon les besoins du site authonomy.com. Des nouvelles dont fait état Struggling Authors.

Le service Book Army permettait entre autres de partager ses lectures et ses listes de livres sur des réseaux tiers comme Library Thing, Shelfari ou encore Goodreads.

Les possesseurs d'iPad pourront toujours se replier sur l'application Kobo, qui joue désormais le rôle de réseau social de partage de lectures...