Fin de l'affaire Banon- DSK : Tristane baisse les bras

Clément Solym - 19.10.2011

Edition - Justice - banon - affaire - dsk


Tristane Banon a annoncé ce matin sur le plateau de La Matinale Canal + qu'elle ne se porterait pas partie civile, puisque son statut de victime a été reconnu dans l'affaire qui l'opposait à Dominique Strauss-Kahn, qu'elle accuse d'une tentative de viol en 2003.


 

« Très clairement, dans la lettre que m'a envoyée le parquet, il dit qu'il y a eu agression sexuelle donc mon statut de victime est reconnu », a déclaré le journaliste-écrivain.

 

La plainte avait été classée sans suite faute de preuve la semaine dernière par le parquet de Paris, qui avait toutefois reconnu qu'il y a eu agression sexuelle. Pour Tristane Banon, cela suffit, puisqu'elle affirme ne pas avoir mené ce combat « pour l'argent ou pour la gloire », bien qu'elle « continue à dire que c'était une tentative de viol ».

 

Une justice à demi-ton, que semble se faire elle-même la journaliste en n'allant pas au bout de l'affaire par choix délibéré, bien que la décision du Parquet empêche finalement toute enquête tout en reconnaissant à moitié la culpabilité de DSK.

 

La version de Tristane Banon est à retrouver dans son livre Le Bal des hypocrites, récemment publié par les éditions Au Diable Vauvert.