Fin de la dispute entre Hachette et Amazon : les agents soufflent

Clément Solym - 05.06.2009

Edition - Société - dispute - Amazon - Hachette


Un peu plus tôt cette semaine, le conflit qui durait depuis un an opposant Amazzon.co.uk à Hachette UK a pris fin ; ce dernier a pourtant causé des dommages non quantifiables sur les ventes pour les auteurs.

Mais les agents se sont tout de même félicités de ce que cette guerre froide a pris fin. Amazon d'un côté réclamait des réductions pour l'achat de livres. En face, Hachette ne cédait pas. Bilan des courses, le marchand supprime les ouvrages neufs de l'éditeur et ne laisse que les versions d'occasion. Coup dur.

Aucun détail n'a filtré sur l'opération ni l'accord passé entre les deux sociétés, mais les professionnels sont convaincus qu'il s'est déroulé dans le respect et l'honneur des deux côtés, lâche le PDG de Curtis Brown, Jonathan Lloyd, rapporté par The Bookseller. Une situation « triste », mais dont tout un chacun espère que les leçons seront retenues pour l'avenir, afin que les discussions se règlent plus rapidement.

Pour Clare Alexander, du cabinet Aitken Alexander Associates, la force qu'Amazon a pu avoir dans cet affrontement résulte également d'un nombre réduit de consommateurs dans le pays, qui lui confère une force de frappe évidente. « Cela montre l'empressement à faire appel à des techniques de négociations assez lourdes », ajoute-t-elle, tout en applaudissant la transparence de Hachette.

Reste que si la guerre est finie, précise Simon Trewin, de United Agents, on ne sait pas si l'éditeur est le gagnant ou le perdant.