Fin de la grève dans les bibliothèques parisiennes, après 12 semaines

Clément Solym - 10.12.2010

Edition - Bibliothèques - bibliothèque - grève - paris


Les grévistes des bibliothèques de Paris ont obtenu gain de cause, dans leur bataille contre la Ville de Paris, alors que le conflit autour de l'ouverture des établissements le dimanche aura duré une douzaine de semaines.

Finalement, les riverains pourront maintenant profiter des trois établissements qui jusqu'à lors étaient fermés. François Truffaut (1er arrondissement), Marguerite Yourcenar (15e) et Marguerite Duras (20e) les accueilleront dès ce dimanche, après plusieurs semaines de lutte acharnée contre la Ville.


Dans un communiqué, le syndicat Supap-FSU fait état de la décision de la mairie, qui a finalement accepté de payer 100 € bruts pour les employés travaillant le dimanche, et non plus les 75 € initialement proposés.

« La Ville de Paris s’est par ailleurs engagée par écrit à ouvrir des négociations sur le montant des primes dans le secteur culturel (bibliothèques et musées), celles-ci étant inférieures à celles accordées à l’État, dans les autres collectivités territoriales et même dans d’autres services de la Ville de Paris. »

Une progression donc, mais pas tout à fait un accomplissement, puisqu'à l'origine, c'étaient 100 € net qui étaient réclamés pour les bibliothécaires du dimanche.

« Ce mouvement, soutenu par six syndicats (CGT, CFTC, FO, UCP, UNSA et Supap-FSU), a malheureusement été entaché par le départ de la CFDT qui a quitté brusquement l’intersyndicale et a appelé à la reprise du travail sans attendre le vote des personnels grévistes », souligne cependant le communiqué.