Fin des taxes sur les livres importés en Algérie pour des Salons

Clément Solym - 24.11.2008

Edition - Société - importation - livres - salon


Publié dans le Jounal Officiel, le décret 08-362 en date du 8 novembre modifie quelque peu la législation sur les importations d'ouvrages qui doivent être vendus dans le cadre de salons ou de foires du livre, lesquels devront obligatoirement être chaperonné par le ministère de la Culture.

Ces mêmes ouvrages auront à passer devant une commission ou un examen étatique, lié au ministère pour recevoir l'approbation, mais une liste devra également être envoyée aux douanes, pour que l'exonération s'applique. La liste sera accompagnée de la validation par le ministère desdits ouvrages, que le ministère du Commerce et des Finances devra ratifier itou.

Toute une machinerie administrative à mettre en place et face à laquelle il faudra également prendre garde à ne pas proposer de livres soumis à la censure pratiquée par le pays. On se rappelle en effet que lors du Salon du livre d'Alger, 150 livres avaient été saisis à la douane, et interdits d'entrée sur le territoire.

De fait, aujourd'hui, l'Algérie a placé 1500 livres à l'index.