Finalement, Dieudonné abandonne les poursuites pour diffamation

Clément Solym - 27.06.2008

Edition - Justice - Dieudonné - diffamation - Plon


Hier, l'humoriste controversé a renoncé à la procédure judiciaire initiée contre Anne-Sophie Mercier qui avait écrit 'La vérité sur Dieudonné', que les éditions Plon, également poursuivies, avaient publié en 2005. L'affaire était portée devant la Cour d'appel de Paris, pour diffamation et injures, selon Dieudonné.

À plusieurs reprises, le livre attribuait à l'humoriste des propos et des idées plutôt hostiles à l'égard de la communauté juive, mais surtout impliquait de sa part une forme de négationnisme. Trois passages étaient particulièrement ciblés :
  • P47 : « Africains et Juifs ne peuvent coexister pacifiquement »
  • P48 : « le Noir n’a pas le choix. Face au Juif, il lui faut aller au combat, tout simplement parce que le Juif ne supporte pas l’existence même du Noir »
  • P172 : « l’affrontement inéluctable » (avec les Juifs) que tout Africain doit « assumer »
Des éléments qui ne pouvaient pas passer selon Dieudonné. Le tribunal correctionnel avait tout d'abord relaxé en première instance éditeur et auteur, arguant que leur bonne foi jouait en leur faveur. Après l'appel, l'humoriste s'est finalement désisté, lors de l'audience qui se tenait devait la 11e chambre de la cour d'appel de Paris.

Sur la quatrième de couverture, on pouvait trouver l'interrogation suivante : « Qui est-il réellement : un chantre de l'antiracisme, animé par la haine contre les Juifs et contre une France qu'il honnit ? Un humoriste de talent qui, après avoir combattu le Front national à Dreux voilà dix ans, serait devenu une sorte de miroir inversé de Le Pen ? Un dynamiteur des élites, de leurs certitudes et de leur bien-pensante ? »