Finalement, travailler chez Amazon devient de plus en plus cool

Nicolas Gary - 23.06.2018

Edition - Economie - travailler Amazon qualité - atmosphère travail Amazon - Amazon employés satisfaction


Amazon, deuxième plus important employeur des États-Unis se changerait en havre de paix pour les travailleurs ? Sans blague... Un récent rapport indique en effet que la satisfaction des employés est en hausse dans l’entreprise. Les bouteilles en plastique ont été remplacées par des toilettes accessibles ?


Amazon
ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

La culture d’entreprise d’Amazon a été passée au crible par la plateforme Kununu : cette dernière est notamment associée à Monster, pour apporter une transparence sur la qualité de travail dans les entreprises. Prenant en comparaison les données recueillies voilà deux ans, l’évaluation par les salariés fait état d’un niveau de satisfaction supérieur. On passe ainsi de 3,04 à 3,87 — un changement pour le moins significatif. 

 

On recense 1045 employés qui ont déposé des commentaires sur la plateforme kununu au cours des deux dernières années. 58 % déclaraient alors qu’ils recommanderaient cette entreprise à un ami. Or, sur les douze derniers mois, le chiffre est passé à 66 %, et même 72 % si l’on ne regarde plus que les six derniers. 

 

Mais que s’est-il donc bien passé ? Voilà quelques semaines encore, Amazon était encore accusée d’être une entreprise toxique, dangereuse, et favorisant les burn-out. On apprenait même qu’en Angleterre, les employés pissaient dans des bouteilles, pour éviter des sanctions.

 

Alors quoi ? Eh bien, première piste : 1045 répondants sur 500.000 employés cela reste une marge très faible — mais la tendance positive est incontestable. Pour la direction de Kununu, cela reflète les efforts d’Amazon pour améliorer les conditions de travail, et « indique que le géant de la distribution se positionne pour des embauches futures. Parce que même une grande marque comme Amazon n’est pas à l’abri de ne pas trouver suffisamment de talents ». (via TNW) On peut lire ici les évolutions selon différents critères, selon la moyenne nationale.



 

Autrement, on serait dans les promesses de campagnes, comme pour une élection. Et comme la réputation acquise était de toute manière catastrophique, cela ne pouvait pas être pire. Ou alors, une aggravation ne serait pas allée sans conséquences douloureuses.

 

 

Le fait est que l’entreprise est à la veille de l’ouverture d’un nouveau siège social, avec un apport de 50 000 nouveaux emplois. Si la firme change, ou a changé, difficile de ne pas voir une corrélation entre l’un et l’autre. Mais difficile de mesurer, dans le même temps, quelle sera la part de travailleurs des centres logistiques dans ces réponses. 

 

Pourtant, en août 2015, un papier dans le New York Times mettait le feu aux poudres : même les hautes sphères de la firme étaient concernées par des pressions délirantes. « Amazon, les perfectionnistes s’y rendent pour se sentir minables», expliquait l’un des ex-salariés témoignant. On apprenait ainsi combien la structure de la société pousse les équipes « à faire plus, avec moins d’argent, soit pour faire face à la compétition, soit pour se maintenir devant la lame du bourreau ».


Dina Vaccari, responsable des cartes-cadeaux, ajoutait à l'époque : « J’étais tellement accro que je voulais réussir dans cette société. Pour ceux d’entre nous qui sont allés y travailler, c’était comme une drogue par laquelle on pourrait obtenir une meilleure estime de soi. » 
 

O tempora, o mores : les temps changent donc ? « Amazon a pour objectif d’être la société la plus centrée sur le client, de la planète », indique Johannes Prüller, directeur des communications mondiales chez Kununu. 
 

 

Mais avec les enjeux du HQ2, le nouveau siège social, la firme doit se refaire une beauté, et s'assurer que la mariée sera parée de plus beaux atours. « Ce que certains décrivent comme un environnement dynamique, c’est la manière dont le PDG Jeff Bezos et d’autres responsables se concentrent sur la définition d’objectifs clairs et aident leurs directions à les atteindre. Ce qui se démarque clairement chez Amazon, c’est cette obsession de la satisfaction du client, qui peut se refléter à tous les niveaux de l’entreprise. »
 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.