Les librairies italiennes poussent, de Boston à Venise

Clément Solym - 28.09.2015

Edition - Librairies - librairie Italie Venise - Amérique communauté - financement projet Boston


Des milliers de kilomètres les séparent, mais de Boston à Venise, les librairies poussent – ou tentent. D’un côté, la situation de la librairie indépendante aux États-Unis semble meilleure depuis ces dernières années. De l’autre, la ville d’Aldo Manuzio comptait des centaines de vendeurs de livres au XVIIe siècle. Un renouveau se profile.

 

 

 

La libreria MarcoPolo a ouvert ce 26 septembre, avec une inauguration de l’établissement au cœur de Venise. Située sur le Campo Santa Margherita, une place située dans le sestiere de Dorsoduro, la librairie ouvre donc un second établissement, de 70 m2. 

 

Cet établissement se consacre plus sur les nouveautés italiennes, avec une belle sélection d’ouvrages pour enfants – on sait que le sujet est sensible actuellement. Logée dans un ancien magasin proposant des antiquités, MarcoPolo veut poursuivre son travail culturel au sein de la cité des Doges. 

 

Claudio Moretti, propriétaire des deux boutiques, a manifestement pris possession d’un très beau local, avec mur de briques, poutres au plafond et plancher surélevé. Parfois, l’eau a la vilaine manie d’entrer dans la ville et de ruiner les commercer. (via Venezia blog)

 

Boston, et la culture italienne

 

De l’autre côté de l’Atlantique, c’est un projet Kickstarter qui est lancé, pour créer dans la partie historique nord de Boston, la première librairie italienne. Nicola Orichuia espère lever 36.000 $ pour mener à bien la création de son magasin.

 

Il estime que les librairies dédiées à une communauté linguistique ne sont pas une nouveauté en soi, mais la sienne sera dédiée non plus à une communauté d’immigrants. I AM BOOKS mettra non seulement des livres italiens à l’honneur, mais également des ouvrages en langue anglaise, qui raconte ce que peut être un Américain originaire d’Italie.

 

La culture italienne dans son histoire, sa gastronomie, les arts et ses écrivains sera au cœur de l’établissement. 

 


Pour approfondir

Editeur : La Découverte
Genre : histoire de l'europe
Total pages : 224
Traducteur :
ISBN : 9782707171337

Italie ; histoire, société, culture

de Doubre, Olivier; Renard, Jean-Claude

Cette Italie multiple est redevable à sa géographie de longue péninsule en forme de botte qui s'enfonce dans la Méditerranée. Des terres fertiles au nord, arides au sud. L'opposition Nord-Sud est d'ailleurs l'un des points de fuite du tableau. Un Nord dynamique, riche, industriel ; un Sud rural, pauvre et désolé, écrasé sous le soleil. Une réalité âpre qui a conduit des millions d'Italiens à remonter la botte, en quête de travail, ou à partir pour l'étranger. Le Mezzogiorno s'est ainsi vidé de ses forces vives. Participant de la pluralité, la péninsule est chargée d'histoire. Viennent s'y greffer les légendes, se succéder les jeux d'alliances. Au diapason des instabilités contemporaines. En 1861, Victor-Emmanuel II de Piémont est le roi d'une Italie enfin unifiée. L'Italie est donc à la fois millénaire et jeune. Résurgence sans doute de cette unité tardive, l'Italie cultive son esprit de famille. Un Sarde est sarde avant d'être italien, mais il est d'abord de son village ou de sa ville. Et dans cette société intransigeante sur ses attaches, la mamma occupe une place centrale. Dans un autre registre, la mafia s'inscrit dans cet esprit de famille. Ses tentacules gangrènent aussi bien les partis politiques que les administrations. Quant au Vatican et à l'Eglise, ils investissent en profondeur la vie politique et économique, jouissant d'une incontestable autorité morale, moins évidente aujourd'hui. Nourrie de terroirs, disparate et authentique, la cuisine italienne dresserait à elle seule le portrait du pays. Entre paysans et doges, pêcheurs et montagnards. Un concentré d'Italie.

J'achète ce livre grand format à 15 €