Fini les voyages scolaires pour qui insulte le gouvernement

Clément Solym - 31.03.2009

Edition - Société - maire - colmar - subventions


On ne plaisante pas avec les manifestations à Colmar. Et les lycéens inscrits au lycée Camille Sée en auront fait les frais.

En effet, durant la manifestation organisée dans le cadre de la journée de mobilisation nationale du 19 mars, un petit groupe de lycéens ont eu un comportement qui a fortement déplu au maire de la ville.

Celui-ci a décidé en guise d'exemple (ou en représailles...) de couper les subventions allouées par la commune au lycée Camille Sée pour le restant de l'année scolaire. Tous les lycéens sont donc privés des trois voyages scolaires à l'étranger prévus cette année.

L'AFP s'est procuré une copie du courrier adressé par le maire au directeur du lycée Michel Schelcher-Beyer. Le courrier est daté du 23 mars. Le maire de Colmar, Gilbert Meyer y explique qu'« un groupe de lycéens » de son lycée « s'est distingué par son comportement et ses slogans contre la police et le gouvernement ».

Il ajoute : « l'itinéraire de la manifestation initialement prévu n'a pas été respecté » et précise qu'« une trentaine de lycéens s'est maintenue un certain temps place de la Gare, malgré l'ordre de dispersion ». Il déclare péremptoire « j'estime que ces dérives, qui m'ont interpellé, ne sont pas acceptables » et poursuit par « la collectivité ne peut rester indifférente à ces comportements qui ont dû vous interpeller de la même façon » avant de conclure sur « Aussi, dois-je vous informer que la ville de Colmar ne subventionnera plus les déplacements des groupes d'élèves du lycée Camille Sée, pour la suite de l'année scolaire 2008/2009 »

Le proviseur du lycée n'a pas souhaité faire de commentaire, mais précise qu'il a répondu au maire « sur le fond » et qu'il a demandé une « entrevue » à celui-ci. Le maire non plus n'a pas fait de commentaire.