Flammarion est vendu : RCS épongera les dettes avec 239 millions €

Clément Solym - 05.09.2012

Edition - Economie - Flammarion - Gallimard - RCS Mediagroup


La vente de Flammarion par le groupe italien RCS Mediagroup est actée. Dernièrement, l'Autorité de la concurrence a remis un avis favorable à Gallimard, estimant que ce rachat ne poserait aucun problème en terme de concurrence. La vie est donc bien faite. (voir notre actualitté)

 

 

 

 

La future entité Gallimard-Flammarion « continuera cependant à faire face à la concurrence de plusieurs opérateurs détenant des positions équivalentes ou supérieures à la sienne », considérait donc l'Autorité, dans un communiqué du 30 août.

 

Et de l'autre côté des Alpes, le groupe RCS prend bonne note de la décision de l'Autorité, qui prolonge les précédentes étapes du 26 juin et du 31 juillet. La consultation concernant la vente de Flammarion, en accord avec les têtes pensantes de la société, sera achevée demain, précise RCS.

 

Dans la foulée, RCS tient à assurer que pour l'heure, si quelques préparatifs liminaires à un plan de développement pour retrouver des niveaux plus élevés de rentabilité sont en cours, tout ce qui a pu être dit ne relève que de la rumeur. Rien d'officiel n'est encore entériné.

 

MàJ 15:36

La nouvelle vient de tomber : l'achat de Flammarion par Gallimard a désormais tout de l'annonce officielle, comme le montant de la transaction. 239 millions € pour l'intégralité de la maison d'édition, sachant que Gallimard en a payé 184,2, le reste équivalant au remboursement de la dette.

 

Enfin, il serait plus juste d'écrire que RCS Livres S.A.S. a été vendu à Madrigall S.A. (société mère de Gallimard). Quoiqu'il en soit, l'objectif reste le même : réduire la dette de RCS Mediagroup.

 

MàJ 18h00

 

« Antoine Gallimard se réjouit que le rapprochement de deux grandes maisons françaises permette de faire face aux défis auxquels va être confronté le secteur de l'édition », précise la maison dans un communiqué repris par l'AFP. Et d'ajouter qu'il « tient à souligner la force des marques et la complémentarité des catalogues ainsi que la qualité des équipes ».

 

Probablement pour rassurer aussi le Comité d'Entreprise de Flammarion, qui avait émis un avis inquiet quant à ce rachat... (voir notre actualitté)