L'Algérie et la France approfondissent leur coopération culturelle

Cécile Mazin - 09.12.2014

Edition - Bibliothèques - BnF coopération - conservation numériser - France Algérie


Les deux bibliothèques nationales, de France et d'Algérie, viennent de signer une convention de coopération, au ministère de la Culture. Fleur Pellerin et son homologue algérienne, Nadia Labidi Cherabi, présente à Paris la semaine passée, se sont entretenues autour des modalités de travail entre les deux pays.

 

  

 

 

 

Suite à son entretien avec Fleur Pellerin, la ministre de la Culture d'Algérie expliquait à l'agence APS : « Le point que nous considérons comme transversal dans le cadre de la coopération culturelle algéro-française, est la formation et l'ingénierie de la formation qui concerne autant le cinéma, le théâtre, les arts plastiques et le patrimoine. »

  

Fleur Pellerin, pour sa part, assure qu'à la veille du Sommet franco-algérien, cette rencontre avec son homologue concrétise « de véritables avancées pour la coopération culturelle entre nos deux pays », depuis Facebook.

 

Madjid Dahmane, directeur général de la BnA, et Sylviane Tarsot-Gillery, directrice générale de la BnF se sont donc retrouvés pour la signature. L'accord entre les bibliothèques concerne « les domaines de l'informatisation, de la conservation et de la numérisation des collections ». Alors que l'établissement algérien s'est lancé dans « un profond mouvement de modernisation », la BnF s'inscrit donc dans une collaboration étroite avec un établissement déjà partenaire. 

 

« Cette coopération permettra la mise en valeur réciproque des collections des deux bibliothèques, à la forte complémentarité en raison de l'histoire partagée des deux pays, comme l'illustrent les collections de presse algérienne d'ores et déjà accessibles sur Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF », poursuit le communiqué.

 

Un autre accord a également été passé entre le président du CNL de France, Vincent Monadé et Hassen Bendif, directeur du CNL d'Algérie, tourné autour de l'expertise, de la formation et de l'échange.

 

Un document de travail devrait être présenté en janvier prochain par l'Algérie, que le CNL examinera pour trouver les pistes concrètes de collaboration.