FNAC : arrivée d'Alexandre Bompard, qui abandonne Europe 1

Clément Solym - 24.11.2010

Edition - Société - fnac - vente - bompard


Après deux années de démentis divers et variés, durant lesquels Alexandre Bompard niait et soutenait mordicus qu'il ne quitterait pas Lagardère, on aurait presque fini par le croire...

Mais fort heureusement, c'est fini et voilà que le départ de la présidence d'Europe 1 est annoncé et Alexandre Bompard prendra la tête du distributeur de biens culturels et technologiques à compter de janvier 2011.


FNAC Avenue des Ternes, Paris

Il remplacera Christophe Cuvillier, l'actuel président, « qui se verra confier prochainement de nouvelles responsabilités auprès de François-Henri Pinault », précise un communiqué de FNAC. Et FHP d'ajouter : « Je tiens à saluer chaleureusement l'engagement et l'action de Christophe Cuvillier qui ont permis à la Fnac de conquérir des positions fortes sur ses marchés, de traverser la crise de manière exemplaire en améliorant sa rentabilité et de confirmer son statut d'enseigne préférée des Français. ».

Sauf que... le groupe PPR ne cache plus vraiment son intention de vendre FNAC pour se recentrer sur le marché du luxe. L'arrivée d'Alexandre Bompard pourrait donc servir à soigner les atours de la société en vue d'une vente plus attrayante. Rappelons qu'au troisième trimestre, les ventes de la société avaient augmenté de 4,3 % soit 999 millions €. En outre, FNAC se positionne comme le deuxième libraire au monde, juste derrière Barnes & Noble, comme le montrait le classement de Buchreport.

Une analyse que nuance Laurent Thoumine, consultant pour le cabinet Kurt Salmon : « Ce n'est pas le changement de patron qui va permettre de présager d'un avenir en matière de cession. »

À propos d'Alexandre Bompard, FHP précise : « Je suis très heureux d'accueillir Alexandre Bompard qui a accompli un parcours remarquable dans le secteur des médias. Je suis convaincu que son talent, son expérience et sa créativité permettront à la Fnac de conforter, aussi bien en France qu'à l'international, sa place parmi les leaders de la révolution numérique. » 

« Son expérience et sa créativité permettront à la Fnac de conforter, aussi bien en France qu'à l'international, sa place parmi les leaders de la révolution numérique
», ajoute le communiqué.

Pour le moment, son remplaçant à la tête d'Europe 1 n'a pas encore été annoncé