Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Fnac : aspirateurs et cafetières bientôt à côté des livres

Clément Solym - 28.03.2012

Edition - Economie - Fnac - Rosny - Electroménager


Après avoir changé sa direction générale, en remplaçant Jean-Pierre Champion par Enrique Martinez au poste de DG, la Fnac révolutionne à présent ses rayons. Au milieu des livres, disques et autres produits culturels figureront bientôt des appareils électroménagers, pour l'instant dans une seule de ses enseignes. Une phase de test pour le groupe qui souhaite déployer ses activités sectorielles, dans le cadre de son plan Fnac 2015.  

 

À compter de vendredi matin, le nouveau magasin Fnac situé dans le centre commercial Rosny 2, en région parisienne, mettra ainsi en ventes des cafetières, des toasters, des aspirateurs, et autres appareils du genre. Une première pour l'enseigne du groupe PPR. 

 

 

 

En juillet 2011, le groupe avait annoncé son plan stratégique Fnac 2015, et annonçait « une extension de l'offre de produits sur un territoire plus large ». Chose dite, chose faite, avec l'ouverture de ce nouvel espace maison dans la Fnac de Rosny 2,  la Fnac diversifie l'offre du groupe, en sortant du seul champ des produits culturels, fragilisés par la numérisation et le téléchargement, ainsi que les produits électroniques grand public, touchés eux par la déflation.  

 

Mais le groupe ne souhaite pas s'imposer comme un concurrent direct de Darty, en proposant de « vulgaires » réfrigérateurs, ses produits présenteront un design élaboré et l'espace maison un rayon du type « life style », avec des accessoires de décoration comme des lampes, rapportent Les Echos.  Les clients de la Fnac de Rosny 2 trouveront ainsi des produits de marques telles que Kitchen'Aid, Dyson ou encore Alessi.

 

Le plan de relance FNAC 2015 a été renforcé après un résultat opérationnel divisé par deux en 2011, année au cours de laquelle ses ventes ont diminué de 3,2 %, à 4,16 milliards. Face à une baisse de consommation importante, le groupe a également annoncé la suppression de 500 postes, dont 310 en France et le projet d'économiser 80 millions d'euros, grâce à une réduction importante des frais généraux.

 

Mais rappelons-le, le livre ne semble pas menacé par ces nouvelles mesures. le PDG de la Fnac, Alexandre Bompard, a récemment réaffirmé la volonté de sa société de continuer à garder une position importante dans le secteur du livre, en disant déjà représenter 16 % du marché du livre