Fnac attaque le marché d'occasion : un marketplace en ligne

Clément Solym - 27.05.2009

Edition - Economie - fnac - marché - occasion


De nombreux sites de vente ont couplé à leur offre de neuf une section où l'on trouve des produits d'occasion, chose qui manquait encore à Fnac et qui, période de crise oblige, va s'ouvrir à ce secteur. Après le plan social annoncé voilà quelques semaines, on ne pourra qu'encourager cette démarche que Christophe Cuvillier, l'actuel PDG a présentée ce matin.

Une sorte de place du marché d'occasion, donc, où l'on pourra proposer livres, CD ou jeux vidéo, mais également des objets plus inédits, comme des instruments de musique. Selon les informations communiquées durant la conférence de presse, on a évoqué la présence de 50 personnes pour s'occuper du site qui ouvrira prochainement et d'un potentiel de 15 % du chiffre d'affaires pour la société. Selon les estimations, non seulement un Français sur trois pratiquerait l'achat d'occasion, mais en plus, ce marché représenterait dans le pays 3 milliards €.

D'autres acteurs occupent déjà la place, tels que PriceMinister ou eBay, et même Amazon, mais assurément, le catalogue que Fnac pourra mettre en place par ce biais pourra remonter les résultats de la société : elle percevra en outre de 8 à 12 % sur les ventes effectuées. Pour l'heure, 150 vendeurs professionnels sont regroupés et Xavier Flamand espère en obtenir rapidement 500.


Il semblerait même que des espaces de ventes physiques de produits d'occasion soient en test dans le domaine du jeu vidéo, sur sept enseignes parisiennes. En septembre, l'élargissement de ce concept se fera sur l'ensemble du territoire.