Fnac Darty : 3,284 milliards € de chiffre d'affaires au premier semestre 2019

Victor De Sepausy - 26.07.2019

Edition - Economie - Fnac Darty - chiffre affaires semestre - 2019 résultats Fnac


Fnac Darty vient de confirmer que son résultat pour le premier semestre était au beau fixe : 3,284 milliards €, soit 2,6 % de croissance, sur l’ensemble des zones géographiques. Une performance que revendique fièrement l’enseigne, alors que son premier trimestre était encore impacté par les Gilets jaunes. Au 2e trimestre, le CA s’établit à 1,569 milliard, soit 3,6 % de hausse en données comparables. 

FNAC Connect Artea
jose a. del moral, CC BY 2.0

 
La marge brute affiche une légère croissance de 997 millions €, comparativement à la même période de l’année passée. Quant au résultat net courant, il subit l’application de la norme IFRS 16, nouveau système de calcul, qui fait passer de 11 millions à 0,1 million € le groupe.

Le Groupe souligne également avoir poursuivi le renforcement de ses offres de livraison ce semestre et a généralisé son offre de click&collect sur les livres, CD et DVD, offrant ainsi à ses clients une option de retrait de leurs achats en 1 heure. L’intégralité du parc magasins intégrés Fnac en France a déployé ce nouveau service.

Notons que pour le Portugal, la croissance est soutenue par les ventes de téléphonie et de livre. Un point commun, avec la zone France-Suisse, qui atteint un chiffre d’affaires de 2 524,3 M€, en hausse de +1,6 % en données comparables. Il semble que le livre compte également parmi les catégories aux bonnes performances.
 

Derrière les chiffres, d'autres chiffres


Internet a le vent en poupe, avec 19 % du CA réalisé en ligne, contre 18 % en 2018. Cependant, si l’on tient compte de l’augmentation des ventes en ligne de 1 % sur le CA total, celle des magasins serait de 1 % — le total groupe étant annoncé à +2,6 % à périmètre constant. Autrement dit, quasi nulle. 

Autre point notable, la dégradation du résultat opérationnel, qui perd plus de 13 %, passant de 46,5 millions à 40,3 millions €, et ce, malgré la hausse de chiffre d’affaires. 
 
Actuellement, et à l’instar de nombreuses autres multinationales, la Fnac pratique des rachats d’actions afin de les détruire. Une politique qui a deux conséquences immédiates : d'une part, augmenter le dividende par action (puisqu’il y en a moins en circulation), ce qui permet de mieux rémunérer les actionnaires quand les résultats, ne sont pas grandioses, et de réduire la pression des investisseurs, qui veulent « toujours  plus » de rendement.

Et de l'autre, la valorisation du poids de l’actionnaire principal d’autant, ce qui leur permet d’augmenter sa “domination” et son emprise sur le groupe.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.