Fnac renoue avec la croissance, douce France et tendre téléphonie

Cécile Mazin - 23.10.2014

Edition - Economie - Fnac croissance CA - Alexandre Bompard - trimestre résultats financiers


En renouant avec la croissance de son chiffre d'affaires, Fnac, pour le 3e trimestre 2014, affiche une mine plus réjouie, qui ravit le PDG, Alexandre Bompard. C'est que plusieurs indicateurs sont passés au vert, et rendent le sourire : avec + 2,2 % pour le troisième trimestre, c'est fête.

 

 

Alexandre Bompard - Prix du Roman Fnac 2014

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

La France reste donc le pays de la Fnac, puisque les ventes ont augmenté de 4,7 % sur cette période, confortant, assure la société, la stratégie « Fnac 2015 », pour laquelle Alexandre Bompard avait été dépêché. Nouveaux produits, nouveaux formats d'établissements, tout concorde à donner un sentiment plus serein. 

 

« En retrouvant une croissance positive de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, le Groupe Fnac a franchi une nouvelle étape dans sa transformation. La progression de la part des nouvelles familles de produits dans le chiffre d'affaires global, l'accélération de la croissance du canal internet, la forte augmentation des ventes omnicanales et la dynamique d'expansion des nouveaux formats de magasins, démontrent toute la pertinence de la stratégie déployée depuis 3 ans », affirme le PDG. 

 

Pour le T3, ce sont 863 millions € enregistrés, soit 2,2 % en données publiées de croissance. Et le PDG d'ajouter : « Ces performances sont d'autant plus satisfaisantes pour l'enseigne, qu'elles interviennent dans un contexte de consommation peu porteur. »

 

C'est en France, donc, que les petites rivières ont fait les grands fleuves, notamment grâce à la téléphonie, aux « performances commerciales très satisfaisantes ». La papeterie, installée juste avant la rentrée, aurait également fait bonne impression. 

 

La stratégie Fnac, qui repose sur la diversité des solutions de vente, semble également porter ses fruits. « Les ventes omnicanales ont fortement progressé notamment grâce à la mise en avant de nouvelles fonctionnalités telles le click & collect — retrait 1 h en magasin. Les ventes de la marketplace ont continué à croître à un rythme très soutenu, et représentent 17 % des ventes en ligne à fin septembre. »

 

Nota bene : la France représente plus de 70 % des ventes globales de Fnac.

 

Dans l'ensemble, les ventes effectuées par internet représentent 36 % du chiffre d'affaires du troisième trimestre. Pour les neuf premiers mois de l'année, le groupe Fnac enregistre 2,502 milliards € de chiffre d'affaires, mais reste vigilant sur le prochain exercice trimestriel. Il faut encore parvenir à 80 millions € d'économies. 

 


Alexandre Bompard : "La Fnac redresse la barre" par FranceInfo