Fnac : toujours pas d’accord pour le travail du dimanche

Julie Torterolo - 11.12.2015

Edition - Fnac culture boutiques - travail dominical - accord syndicats


Cela fait plus de deux mois que les négociations entre les organisations syndicales et la direction de la Fnac battent leur plein. Avec toujours le même Graal à la clé pour Alexandre Bompard, PDG de la Fnac : plus d’ouverture le dimanche pour pouvoir, d'après son analyse, enfin concurrencer les géants tels qu’Amazon qui réaliserait 25 % de son chiffre d’affaires le dimanche. Désormais closes, les discussions n’ont pourtant toujours pas abouti à un accord. 

 

Alexandre Bompard - Prix du Roman Fnac 2014

Alexandre Bompard (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Selon l’AFP, les séances de négociations, menées au niveau du groupe — dans le cadre de l’ouverture des commerces jusqu'à 52 dimanches par an prévu dans les zones touristiques internationales par la loi Macron — n’ont pas permis de conclure à un accord. 

 

Cependant, la direction doit toujours soumettre des propositions, selon les syndicats CFTC, CFDT et SUD. Catherine Gaigne (SUD) a justement précisé à l’AFP qu’un projet d’accord doit être présenté ce vendredi 11 décembre. Les syndicats bénéficieront alors de plusieurs jours pour donner leur avis sur cette mouture, débouchant possiblement sur une future réunion de négociation. 

 

L’aval des syndicats CFTC, CFDT et CFE-CGC est une condition sine qua non pour la signature d’un accord. Cependant, leur avis sur le travail dominical diverge : la CGT, comme SUD et FO, y est opposée. 

 

Bruno Marc, responsable CFTC, deuxième syndicat du groupe, avait souligné mardi que si les propositions de la direction s’étaient améliorées, de « gros écarts » subsistaient, notamment sur la rémunération. Le groupe défend le principe de 12 dimanches majorés à 100 % avec repos compensateur, et au-delà une majoration de 150 % sans repos compensateur. Tandis que la CFDT insiste justement sur le principe d’un repos compensateur pour tous les employés, y compris la semaine pour pallier les absences dues au travail le dimanche. 

 

Dernièrement, la direction de la Fnac avait amélioré ses propositions : 2,6 % d’embauche sont promis dans les magasins ouverts 7 jours sur 7. Une proposition insuffisante pour Hervé Gomis (CFDT) qui dénonce des embauches qui « seront absorbées par le roulement ». De plus, Boris Lacharme (CGT) argue que les 5 % d’embauche prévus à la Fnac de la Défense à Paris, ouvert le dimanche depuis 4 ans, ne sont pas effectifs. 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.