Foire de Londres : non remboursés, des agents littéraires interpellent Reed

Camille Cado - 31.07.2020

Edition - International - annulation foire livre remboursement - remboursement polemique salon livre - foire livres londres remboursement


La Foire du Livre de Londres, qui aurait dû avoir lieu du 10 au 12 mars 2020, a été annulée à cause du coronavirus – et l’absence de nombreux groupes internationaux. Reed Exhibitions, organisateur de l’évènement, s’était engagé à rembourser les participants prévus. Si les montants annoncés étaient déjà considérés comme « scandaleux » par les éditeurs et les agents littéraires, l’acquittement ne s’adressera finalement qu’à une partie des exposants, apprend-on.
 


En avril dernier, Reed Expositions (RELX Group) avait communiqué auprès des exposants quelques éléments sur leur politique de remboursement. L’organisateur proposait ainsi de restituer 60 % des sommes engagées, ou que 100 % des montants soient réalloués à la manifestation de 2021. Cette retenue de 40 % fut vivement contestée par les éditeurs et les agents littéraires.

Or, le remboursement déjà considéré comme pingre ne concernera pas tous les exposants. En effet, les participants qui se sont désistés avant l’annulation officielle du salon, ne pourront pas en bénéficier. Une décision que condamne l’Association américaine des représentants des auteurs (AAR) et l’Association professionnelle des agents littéraires canadiens (PACLA) dans une lettre ouverte. 

« Plus tôt cette année, Reed Exhibitions a décidé de pénaliser les agences qui se sont désistées de la Foire du livre de Londres avant son annulation officielle », peut-on lire dans le document, publié par Publishers Weekly.
 

Les agents pointent une mesure “punitive”

Pour rappel, les organisateurs de la Foire ont annulé l’évènement à peine une semaine avant les festivités. Mais face à l’ampleur de la pandémie, de nombreux agents et éditeurs nord-américains ont préféré anticiper et se désister, avant l’annonce officielle de Reed. Désormais, ils se retrouvent lésés. 

Si les deux organisations d’agents littéraires ont d’abord essayé de trouver une solution en « privé » avec le groupe, leur demande n’a jusqu’alors pas été entendue. Avec cette lettre, les signataires espèrent « faire comprendre publiquement que nous désapprouvons leur silence, à propos de ce que nous considérons être une mesure punitive ». 


SALON : Livre Paris remboursera les
exposants avec l'aide de l'État


Et d’affirmer : « Nous savons que d’autres grands salons internationaux du livre, qui ont également dû modifier et/ou annuler leurs évènements, ont été beaucoup plus arrangeants et sympathiques avec les participants étrangers. »

Les deux organisations nord-américaines ont également tenu à souligner le caractère « préjudiciable » d’une telle politique de remboursement. « Cela témoigne d’un manque de sensibilité aux effets à long terme que cela pourrait avoir sur les fidèles participants et sur leur participation aux futurs salons », expliquent les signataires.

Et d’inviter Reed « à reconsidérer sa position et à prendre une nouvelle décision plus équitable ».


Photographie : London Book Fair 2019 (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.