Foire du livre à Riyad : les ouvrages d'un professeur critique confisqués

Clément Solym - 08.03.2010

Edition - Société - Foire - Riyad - ouvrages


Petite anicroche durant la Foire internationale du livre de Riyad lorsque jeudi dernier les oeuvres d'Abdullah Al-Hamid ont tout simplement été confisquées par les forces de sécurité saoudiennes. C'est l'association saoudienne pour les droits civils et politiques qui indique dans un communiqué que les agents de sécurité de la Foire se sont précipités sur le stand où les livres étaient proposés, pour embarquer tout le stock.

Abdellah est connu pour ses textes polémiques et les critiques régulières adressées au gouvernement et la famille royale saoudienne. Il a déjà passé plusieurs années en prison pour avoir exigé des réformes politiques.

Du côté des pouvoirs publics, le porte-parole du ministère de la Culture, Abdel-Rahman al-Hazaa, n'a pas souhaité commenter ce cas particulier - ajoutant qu'il n'était pas au courant que des livres aient été confisqués durant la Foire. Cette dernière est tout de même organisée par le ministère, pas étonnant que l'on ne soit au courant de rien.

La Foire qui dure deux semaines a débuté mardi dernier, et présente plus de 250.000 titres, a cependant ajouté le porte-parole, information qui n'a probablement rien à voir avec l'affaire qui nous préoccupe.

Au cours des dernières années, le roi Abdallah a ouvert légèrement les moeurs de son pays, notamment en donnant la possibilité aux hommes et aux femmes de venir se mélanger durant la Foire, où normalement les uns et les autres (et surtout les autres) n'avaient pas le droit de se rencontrer.

Selon l'association qui dénonce cette confiscation, les ouvrages du professeur Abdullah Al-Hamid couvrent un large éventail de sujets de société. Mais son point de vue n'est pas souvent apprécié. Et les critiques concernant la famille royale restent encore particulièrement sensibles.