Foire du livre de Londres : Éducation, lecture, édition

Clément Solym - 16.04.2008

Edition - Société - Foire - Livre - Londres


La foire du livre de Londres abrite depuis ce matin des discussions des plus importantes, rassemblant professionnels, universitaires et politiciens, pour la Publishers Association Keynote. Et ça balance entre optimisme, lié aux forces vives du livre et pessimisme, du fait du piratage et de la technologie...

Margaret Hodge, ministre du département de la Culture, des Médias et des Sports a effectué un petit récapitulatif. Le secteur de l'industrie de la création équivaut en effet à 7,5 % du PIB de la Grande-Bretagne, et emploie 2 millions de personne. Et dans tous les cas, l'édition se taille la part du lion, réalisant plus de recettes que la musique, le cinéma ou la mode.

« C'est notre investissement dans la création qui nous rend quasiment uniques », dit-elle simplement, expliquant qu'aux USA, ce secteur de l'édition est même moindre.

Dans une optique d'alphabétisation de masse, et en réaction à des chiffres alarmants sur le taux d'alphabétisation des jeunes en Angleterre, Gail Rebuck, de Random House a précisé que ce point « relève de la responsabilité collective, de faire en sorte que chaque adulte et chaque enfant, sachent lire ». Pour lui, l'alphabétisation, à l'ère du numérique est plus importante que jamais.

Éducation, lecture, édition... le programme est immense.