Foire du livre de Zagreb : l'Iran fait dans la provocation antisémite

Clément Solym - 15.11.2008

Edition - Société - Foire - livre - Zagreb


Henry Ford se serait retourné dans sa tombe : lui qui avait renié ses écrits, peu avant sa mort en 1947, n'aurait sûrement pas apprécié que The International Jew (Le juif international), fasse son apparition à la Foire du livre de Zagreb.

Cet ouvrage n'est autre d'un recueil d'articles démontrant un antisémitisme sinistre de la part de M. automobile aux États-Unis. Des articles qui parurent justement dans The Dearborn Independent, le journal que pilotait Henry.

C'est de la délégation israélienne qu'est venu le scandale : l'ambassade s'est en effet plainte auprès des autorités de la Foire de la présence de livre, que l'Iran avait réédité, le proposant à la vente pour 7 €, et a réclamé son retrait immédiat. Pour Jaksa Depolo, organisateur, il s'agit là d'« une provocation totalement inutile ».

Inutile, certes, mais pas anecdotique. C'est lors de la journée mondiale de Qods qu'un autre livre portant sur l'Holocauste et le tournant en dérision avec des allusions stéréotypées et sinistres, raillant ouvertement les morts et victimes du nazisme.