Fragments : un recueil de textes signés de Marilyn Monroe

Clément Solym - 06.08.2010

Edition - Les maisons - fragments - marilyn - monroe


Si tout le monde garde en tête l’image d’une Marilyn Monroe (1926-1962) blonde et pulpeuse, bien peu en revanche savent qu’elle aimait aussi tenir la plume pour confier au papier tous les paradoxes insupportables de l’existence humaine.

Pour remédier à cette situation, Bernard Comment, des éditions du Seuil, et le producteur de cinéma Stanley Buchthal se sont associés afin de mener de longues recherches au sein du fonds Marilyn Monroe dont la responsabilité incombe à Anna Strasberg, la veuve de Lee Strasberg, fondateur de l'Actor's Studio et héritier de la célèbre actrice.

Résulte de ce travail la mise au jour de textes écrits de la main de Marilyn. Tirés de ses carnets intimes, ils donnent à voir une autre face de l’actrice. C’est sous le titre Fragments que sera publié au début du mois d’octobre ce recueil qui comprend également 33 photos personnelles et plutôt rares de Marilyn Monroe.


Cette publication propose également des poèmes et des lettres de l’actrice, le tout reproduit en 101 fac-similés. Ces textes ainsi que ces photos portent sur une période qui s’échelonne de 1943 à la veille de sa disparition en 1962. Le livre, dès sa sortie, est annoncé dans le même temps dans une dizaine de pays dont la France bien entendu.

Celle qui fut, un temps, la femme du dramaturge et écrivain américain Arthur Miller (1915-2005) avait un goût prononcé pour la littérature et notamment celle de son époque. Grande lectrice d’un Joyce, d’un Whitman ou encore d’un Beckett, elle avait réuni une importante bibliothèque qui fut malheureusement dispersée en 1999 lors d’une vente aux enchères par la maison Christie's.

Pour les amoureux de l’actrice, ce livre sera l’occasion de redécouvrir Marilyn Monroe et de toucher du doigt son écriture révélant une sensibilité à fleur de peau. Mais, au-delà, on sent aussi toutes les attentes placées dans cette écriture pour ne pas sombrer dans le monde complexe qui faisait son quotidien.