France : 356 millions de livres vendus en 2017

Laure Besnier - 15.03.2018

Edition - Economie - Etude Livre 2017 - ventes livres 2017 - edition Chiffre d'affaires


Un marché du livre qui continue de reculer, doucement : 356 millions de livres vendus et un chiffre d’affaires de 3,97 milliards €, voilà les conclusions de l’institut d’études de marché GfK pour l’année 2017. Plus d’un Français sur deux a acheté au moins un livre par an et l’imprimé a toujours la préférence des acheteurs. Sans surprise, le mois de décembre fut crucial pour les ventes

 

#bibliotourisme classement vertical
Charlotte Henard, CC BY-SA 2.0

 

 

En 2017, 356 millions d’exemplaires ont été vendus, ce qui représente une diminution de 1 % et un chiffre d’affaires de 3,97 milliards € (en baisse de 1,2 %). Un marché du livre qui diminue encore en regard de 2016, où le livre physique reste préféré au livre numérique, incarnant 95 % du marché en volume comme en chiffre d’affaires. Notons que l'année précédente, toujours selon les données GfK, accusait déjà 1,2 % de recul.

 

À noter cependant : les livres imprimés sont en léger recul (-1 % en volume et en valeur) tandis que les livres numériques gagnent du terrain (+9 %). Selon Sébastien Rouault, Directeur Panel Livre, « ce format trouve sa place au fil des annéescependant, cela ne remet pas en cause les fondamentaux du marché, à l’inverse de ce qui est observé pour les marchés de la musique ou de la vidéo. »

Après avoir croisé une étude REC (Référence des équipements connectés) réalisée sur 2000 foyers avec les résultats d’un panel distributeur, l’Institut indique à ActuaLitté : « Nous constatons une multiplication des écrans dans les foyers, ce qui incite une plus grande consommation du format numérique. Le format numérique du livre ne crée donc pas une multiplication des écrans, mais suit la tendance. »
 

Le livre, toujours ce cadeau tant apprécié

 

Plus d’un Français — âgé de 10 ans et plus — sur deux achète au moins un livre imprimé par an. Avec 28,6 millions d’acheteurs de livres en France, le client dépense en moyenne 116 € par an, pour 10,7 livres achetés.

 

Si la majorité des ventes concernent toujours la littérature générale et jeunesse (45 % du marché), elles reculent respectivement de 1 % et de 6 % tandis que le marché de la BD augmente (+9 %). Ainsi la meilleure vente de l’année concerne la bande dessinée Astérix et la Transitalique avec 1,6 million d’exemplaires.

 

Mais 2017 fut aussi une année en dent-de-scie. Lors du premier semestre, les ventes étaient en baisse jusqu’à 10 %. Après un sursaut en juillet, décembre a été le mois des ventes records. Déjà, en décembre 2015, le même phénomène s'observait : 534 millions € de chiffre d’affaires avaient été réalisés. En décembre 2017, le chiffre d’affaires est de 566 millions € (17 % du chiffre annuel, c’est-à-dire 11 % des revenus du marché), ce qui représente une augmentation de 4,5 %.

Le livre est bien l’un des cadeaux préférés des Français en fin d’année. En décembre, les livres ou bandes dessinées concernant Thomas Pesquet ont d’ailleurs beaucoup plu avec Terre(s), écrit par l’astronaute, et Dans la combi de Thomas Pesquet, de Marion Montaigne

L’étude s’appuie sur deux panels : un panel de Distribution avec plus de 38 000 distributeurs — depuis les grandes surfaces alimentaires (GSA), en passant par les grandes surfaces spécialisées (GSS) jusqu’à des « pure players » — ainsi qu’un panel de consommateur composé de Français âgés dix ans et plus. 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.