medias

France : confinement jusqu'au 11 mai, les librairies resteraient fermées

Nicolas Gary - 13.04.2020

Edition - Société - confinement prolonger covid19 - coronavirus propagation france - confinement 11 mai


L’allocution d’Emmanuel Macron était très attendue, et le mea culpa de bien médiocre facture. Mais avant tout, c’est la prolongation de la phase de confinement qui était au cœur des questionnements. Cette dernière, redoutée, sera donc prolongée d’un mois : le 11 mai devient une nouvelle perspective. Et le pays de replonger pour un mois à la maison...



S’il s’agit de continuer à appliquer les règles édictées par le gouvernement, le président a souligné l’importance des gestes barrières. Et dans un rapide inventaire des métiers qui travaillent encore aujourd’hui à la survie du pays, il a tenu à saluer leur action, essentielle aujourd’hui.

Pourtant, le manque de masques n’a reçu que des justificatifs bien maigres, de même que pour le gel hydroalcoolique et d’autres éléments fondamentaux. Les excuses arrachées ne réjouiront ni ne satisferont personne…

Côté entreprise, ce sont 8 millions de salariés qui sont actuellement en chômage partiel. Et plusieurs mesures viendront consolider les entreprises — la simplification des aides, ou encore la question des charges. Ce 15 avril, un conseil des ministres viendra définir les contours de ces nouvelles approches.

Des aides exceptionnelles, également à caractériser, seront prévues pour les secteurs les plus durement frappés — tourisme, hôtellerie, culture et événementiel.

Cependant, si le 11 mai verra la réouverture des crèches, écoles, collèges et lycées, les lieux rassemblant du public resteront fermés. Il s’agit des restaurants, cafés, musées — et très probablement des librairies, concernées dès le premier jour du confinement à l’instar d’autres établissements. La question des bibliothèques et médiathèques reste entière également : quid de ces lieux de vie et d'échanges ?

Des règles pour protéger les salariés au travail seront encore à définir pour rendre le retour à l’activité plus sécurisé.
 

 

« Il nous reviendra dans les prochaines semaines de rebâtir l’après », assure Emmanuel Macron. Agriculture, industrie, autonomie stratégique pour l’Europe, autant de sujets qui nécessiteront des aménagements. « Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune », rappelle-t-il, en souvenir de la Constitution française. 

« Le moment que nous vivons est un ébranlement, intime et collectif. Sachons le vivre comme tel. […] Sachons nous réinventer. Moi le premier. Il y a dans cette crise une chance. […] Éprouver notre humanité, bâtir un autre projet, dans la concorde. »



Commentaires
Toujours pas de masques pas de gel pas de test et pas de résultat concernant la recherche surprised mais le confinement pour camouflé tout ça est bien là
Les mêmes reproches et exigences, à leurs gouvernants, des peuples de tous les pays touchés par la pandémie! Hélas, ces gouvernants n'ont pas de baguette magique et très souvent déçoivent.

Je n'aimerais pas du tout être dans leur peau. Certains sont bien plus déroutés que nous et leur discours n'est qu'un sparadrap qui cache la plaie.

Nous devrons trouver certaines solutions tout seuls et être très patients: les remèdes seront lents à venir; ce virus est encore une énigme.
Pas de reconnaissance des manquements, erreurs, atermoiements et incompétences d'un gouvernement et d'un chef d'état dépassés .

Pas d'annonce concrète si ce n'est la date du 11 Mai.

Des masques pour tous Le 11 Mai .Et avant ? Comment font Les gens.?

Des references a des values bafouees depuis des annees...

Affligeant !
Les masque ne servent à rien. Ça a été dit, répété, démontré scientifiquement et rappellé à nouveau par l’OMS. Ils n’ont pas empêché l’épidémie en chine (qui a fait dix fois plus de victime qu’avoué) et sa reprise actuelle au Japon ou à Singapour. L’Allemagne n’a pas plus de masque que nous (voir les articles sur la pénurie dans les journaux allemands) et à peu de victimes.



Les librairies sont un commerce. Elles ouvriront donc à la fin du confinement.



Article ridicule.
Bonjour,

«  mea culpa de bien médiocre facture«. Comment pouvez-vous écrire cela ? Aucun gouvernement d’aucun pays ne pouvait imaginer cette pandémie. Ce jugement de valeur en ouverture de votre article est tout simplement inutile.

Surtout ne nuancez pas votre propos et continuez de parler à la place de toutes celles et de tous ceux qui vous lisent en écrivant « Les excuses arrachées ne réjouiront ni ne satisferont personne ».

Le discernement n’est hélas pas votre fort. Ces excuses du Président de la République ont au moins le mérite d’exister.

Nous n’aimerions pas vous voir à la lettre de notre pays en pareille situation...

Bien cordialement
Ce gouvernement a eu une gestion de crise déplorable : sa porte-parole a benoitement et fidèlement expliqué au petit peuple combien il était méprisable, et qu'il était aisé de lui mentir. Quelques exemples :

https://www.youtube.com/watch?v=61ZaSW0eqRE



https://www.youtube.com/watch?v=-ePixgh74LA



https://www.youtube.com/watch?v=9GDdTXO4OnA



Des excuses ? Du bout de lèvres, arrachées parce qu'un Emmanuel Macron acculé devant l'évidence. S'il avait été la moitié de ce qu'il nous a raconté hier, durant sa première intervention, plutôt que de jouer au petit soldat, nous aurions eu de bien meilleures informations.

Ne pas tout lui pardonner : les comptes seront demandés en temps utiles.
Les librairies sont un commerce culturel. Commerce est un nom commun. Culturel est l'adjectif qui qualifie ce nom commun. Tous les commerces non alimentaires rouvriront le 11 mai. Les librairies rouvriront donc le 11 mai. Qu'est ce qui n'est pas clair, selon vous?
Article irresponsable. Les librairies ouvriront bien à partir du 11 mai. Votre site est une honte.
Ce site n'est pas celui d'une voyante. Honte à vous de l'insulter!
Rien n'a été dit pour les librairies, pas plus que pour les médiathèques/bibliothèques.

Ce sont des lieux qui accueillent du public, et en l'état, musées, cafés etc. resteront fermés.

L'article ne dit pas que les librairies ne pourront pas réouvrir, il faut apprendre à lire !!!!
Affirmer de façon très péremptoire que les librairies rouvriront forcément le 11 mai comme le fait Livre Hebdo et comme le font certains commentaires ci-dessus ne rime à rien. La seule chose de sûre c'est que l'ordonnance mettant en place la fermeture de nombreux lieux et commerces arrive à terme le 15 avril. Le conseil des ministres du 15 va donc décider de nouvelles ordonnances qui prolongeront ou pas les fermetures. Après si c'est pour que les librairies rouvrent avec interdiction de feuilleter un livre, de discuter, d'aller de rayon en rayon, avec obligation d'attendre qu'une personnes sorte pour pouvoir rentrer cela n'aura guère d'intérêt même d'un point de vue économique.
Quand je vois comment l'Allemagne gère l'épidémie et d'autres défis par rapport à cette pauvre France,il y de quoi avoir honte de nos gouvernants,une bande d'incapables.ppar ailleurs le manque de discipline et de sens de responsabilité d'un peuple qui se fait embobiner par des gogos me laisse pantois.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.